Déjà plusieurs années que ma routine beauté s’est totalement transformée pour laisser place aux cosmétiques vraiment naturels, sains et éco-responsables. Petit à petit, j’ai désencombré placards et étagères en privilégiant les produits multi-usages et, grâce à leur efficacité, en en utilisant moins ! J’ai également creusé le sujet du zéro déchet pour diminuer le plastique dans la salle de bain. Je vous présente aujourd’hui 9 gestes beauté zéro déchet que j’ai intégrés et que vous pourrez adopter facilement à votre tour !

 

Beauté zéro déchet : 9 gestes faciles à adopter

 

1. Le savon à froid

Cela fait des années que je voue une passion sans limite aux savons à froid. Leur méthode de fabrication, en plus d’être artisanale, permet de conserver les propriétés cosmétiques des ingrédients composant le savon. Contrairement aux gels douche et à certains savons du commerce, les savons à froid sont vendus soit sans emballage, ou dans un emballage écologique en papier ou carton recyclable. Non polluants, ils respectent autant la nature que le film hydrolipidique de votre peau, qui reste douce et choyée après la douche.

Je ne jette plus : Les flacons plastique des gels douche.

 

2. Les cotons lavables

J’ai arrêté d’utiliser des cotons à démaquiller jetables en 2013-2014. À la place, j’utilise désormais des disques en coton ou en bambou lavables et donc réutilisables. Non seulement cela évite de jeter des centaines de cotons par an (la moyenne pour une femme), mais le tissu des cotons lavables respecte davantage la peau, notamment celle du contour des yeux qui est très fragile. À adopter aussi : les lingettes lavables ou les bons vieux gants, pour la toilette du visage, du corps, ou de bébé par exemple.

Ceci dit, je me passe très bien de cotons, qu’ils soient lavables ou non, au quotidien. Pour me démaquiller, j’utilise en effet une huile végétale que j’applique et masse directement avec les doigts sur mon visage, puis je nettoie avec un savon à froid et de l’eau. C’est tellement plus doux ainsi 🙂 L’utilisation des cotons lavables reste occasionnelle pour ma part, mais c’est toujours utile d’en avoir à portée de main !

Je ne jette plus : Des cotons et lingettes démaquillantes par centaines.

 

3. Une brosse à dents éco-conçue et recyclable

Je vous en parlais dans un précédent article, nous avons opté pour des brosses à dents éco-conçues et recyclables de la marque Lamazuna. Leurs manches en bioplastique à base d’huile de ricin sont très solides, et peuvent se conserver toute une vie. Les têtes sont rechargeables et une fois utilisées, vous pouvez les renvoyer gratuitement à la marque qui les recycle alors intégralement. Bref une super alternative à la brosse à dents classique en plastique ! Il y a aussi la brosse à dents en bambou que j’ai utilisée pendant un temps, et bien d’autres brosses à dents écologiques sur le marché. À vous de voir celle qui vous correspond le plus 🙂

Je ne jette plus : Des brosses à dents en plastique plusieurs fois par an.

 

4. Des ingrédients cosmétiques bruts

Des huiles végétales pour le démaquillage et le soin de la peau et des cheveux. Des huiles essentielles de temps en temps pour embellir ma crinière, assainir mon cuir chevelu ou faire partir un bouton. Un hydrolat après chaque nettoyage de peau. Du bicarbonate de soude alimentaire en guise de déodorant (infaillible depuis 2014, THE BEST). Du gel d’aloe vera pour hydrater et apaiser ma peau, ou définir mes boucles. Bref, vous l’aurez compris, dans ma routine beauté naturelle, j’utilise beaucoup d’ingrédients cosmétiques bruts. Ils sont très efficaces, sains et éco-responsables.

Pour le côté zéro déchet, je mets de gros guillemets cependant car… tout dépend dans quel emballage vous les achetez. Ils peuvent être zéro déchet si achetés en vrac ou dans des packagings recyclables / compostables en papier, carton, verre. Tout comme ils peuvent être contenus dans des emballages plastique. Mais dans tous les cas, ils sont souvent polyvalents avec plusieurs usages cosmétiques mais aussi santé, bien-être ou même entretien de la maison. Cela permet donc de réduire le nombre de produits chez soi.

Je ne jette plus : Les emballages plastique des cosmétiques.

 

5. Des cosmétiques faits maison

Dans la même veine, je fabrique beaucoup de cosmétiques naturels moi-même. Avec des ingrédients cosmétiques bruts comme on vient de le voir, mais aussi avec des aliments tout droit sortis du frigo ou des placards de la cuisine. Parfois en mode zéro gaspi comme avec mon gommage au marc de café 👍 Là encore, en plus d’être hyper clean et efficaces, les cosmétiques faits maison sont zéro déchet dans la mesure où les ingrédients utilisés pour les confectionner le sont aussi. Dans une démarche éco-responsable, je récupère toujours des flacons et pots en verre pour y verser mes préparations, et les réutilise toujours une fois terminées. D’ailleurs, sur les photos de mon livre 50 Recettes de Beauté simples et naturelles, tous les récipients que vous voyez sont de la récup’ !

Je ne jette plus : Les emballages plastique des cosmétiques.

 

6. Une coupe menstruelle et des culottes de règles

Niveau déchets générées par mes règles, je suis passée de dizaines de tampons et serviettes hygiéniques dans la poubelle chaque mois pendant des années à… zéro déchet ! En adoptant tout d’abord la coupe menstruelle en 2014, quand personne n’en parlait vraiment beaucoup encore, j’ai eu une révélation. On ne jette plus aucun déchet 🙌 C’est si pratique, confortable, écologique et… respectueux du corps des femmes. Bizarrement, en adoptant la cup, j’ai aussi dit au revoir aux problèmes gynécologiques. L’an dernier, j’ai également découvert la culotte menstruelle (ou culotte de règles), une autre révolution ! Je vous conseille vivement d’essayer si vous n’avez pas encore franchi le pas, c’est la vie ces protections hygiéniques écologiques. Il existe également des serviettes et protège-slips lavables et réutilisables si vous préférez, pour ma part cela ne me correspond pas plus que cela et je trouve les culottes menstruelles bien plus efficaces.

Je ne jette plus : Des tampons et serviettes par dizaines chaque mois.

 

7. Une brosse et un peigne en bois

Et plus d’être écologique et durable, utiliser un peigne en bois ou brosse à cheveux en bois est plus respectueux des cheveux. Cette matière naturelle les démêle sans les agresser ni les casser. Le bois réduit aussi l’électricité statique, stimule le cuir chevelu… Bref, on voit bien la différence avec une brosse à cheveux en plastique.

Je ne jette plus : Des peignes et brosses à cheveux en plastique.

 

8. Un épilateur et une tondeuse électriques

Cela fait des années que j’ai opté pour l’épilateur ou la tondeuse électrique pour m’épiler. Pas de déchet pour enlever ou couper mes petits poils, et puis ce sont des appareils qui durent dans le temps. D’ailleurs, depuis que j’utilise la tondeuse électrique, je n’ai plus aucun désagrément lié à l’épilation de type poil incarné, brûlure, coupure, petits boutons, rougeurs… Vous avez remarqué que zéro déchet rime souvent avec santé ? 👍

Il me reste cependant des rasoirs jetables pour les aisselles, que j’aimerais remplacer par un rasoir de sûreté, bien plus durable. Ceux qui l’on adopté, vous me le conseillez ? Dites-m’en davantage avant que je ne franchisse le pas 😉

Je ne jette plus : Des tubes de crème dépilatoire, des rasoirs jetables (bientôt), des bandes de cire…

 

9. Un shampooing et un après-shampooing solides

Ah le shampooing solide ! Jusqu’à il y a peu je ne le portais pas vraiment dans mon cœur. Pourtant j’ai toujours eu envie de l’aimer car niveau réduction des déchets, il n’y a pas mieux. Mais si c’est pour ruiner mon cuir chevelu et mes cheveux… non merci 😉 D’autres parmi vous qui ont eu des déconvenues avec les produits capillaires solides ? Je ne parle même pas des savons-shampooings, qui ne me conviennent pas du tout, du moins ceux que j’ai testés.

Mais dans une logique d’amélioration, je continue de tester des shampooings solides de temps à autres. Dernièrement j’en ai découvert 2 que j’ai bien aimés (à voir sur le long terme), et j’utilise en ce moment un après-shampooing solide dont je suis satisfaite.

Je ne jette plus : Des flacons de shampooings en plastique.

 

Cet article vous a plu ? Épinglez-le sur Pinterest 📌👇

Beauté zéro déchet : 9 gestes faciles à adopter

 

Voilà 9 gestes beauté zéro déchet que j’ai mis naturellement en place ces dernières années. Peut-être y en a-t-il que vous avez intégrés vous aussi ? J’ai beaucoup testé, ce qui m’a permis d’adopter certains automatismes éco-responsables comme je viens d’en citer, mais également de voir que certaines alternatives zéro déchet ne me conviennent parfois pas. L’important selon moi reste de trouver une routine, des produits, des accessoires, etc. qui nous correspondent, tout en respectant notre corps et la planète 💚🌍🌿

 

___________________________________________________

Et vous, quels gestes beauté zéro déchet avez-vous adopté dans la salle de bain ?

Partagez vos expériences et questions en commentaire ci-dessous, j’y répondrai avec grand plaisir.

.

Naturellement,

Fanny