Les secrets de beauté du monoï

S’il y a bien un soin de beauté naturel synonyme d’évasion et de vacances, c’est le monoï ! Cette huile traditionnelle de Polynésie regorge de bienfaits pour la peau et les cheveux. Mais connaissez-vous tous ses secrets ?

Dans cet article, je vous explique comment repérer un vrai Monoï de Tahiti, vous fais découvrir ses différentes vertus et utilisations beauté, et vous partage une sélection de monoï sans huile raffinée 🥥🌺

 

huile de monoï fleurs de tiaré

Comment reconnaître un vrai monoï ?

Contrairement à la croyance populaire, le monoï n’est pas une huile de bronzage.

L’huile de monoï n’est autre qu’un macérât huileux de fleurs de tiaré (gardenia tahitensis), emblématiques des îles de Polynésie, infusées dans de l’huile de coco (cocos nucifera). Ce macérât naturel est utilisé depuis des siècles par les Polynésiens pour le soin de la peau et des cheveux.

 

Monoï de Tahiti ou Mono’i traditionnel ?

Saviez-vous que le Monoï de Tahiti porte une « appellation d’origine » depuis 1992 ? Suite à son succès à l’international, le monoï a été largement copié. Pour se protéger des contrefaçons, l’appellation d’origine (AO) permet d’assurer sa provenance de Tahiti et son processus de fabrication. Donc d’avoir un « vrai » monoï.

Bon à savoir : le mot « monoï », lui, n’est pas protégé.

 

On distingue le Monoï de Tahiti appellation d’origine, commercialisé en Polynésie et à travers le monde, du Monoï traditionnel (Mono’i), fabriqué artisanalement et utilisé par les Polynésiens pour leurs usages personnels.

 

Le Monoï traditionnel… pas vegan ?

Saviez-vous que traditionnellement, le monoï est également préparé avec… du bernard l’hermite broyé ? Alors rassurez-vous, pas le Monoï de Tahiti AO commercialisé, mais le Monoï traditionnel des Polynésiens, si !

La base des ingrédients du Monoï traditionnel est souvent la même : de la noix de coco râpée, des fleurs de tiaré et du bernard l’hermite. L’abdomen de ce petit crabe rouge est ajouté au mélange des ingrédients, avant leur exposition au soleil, afin de faciliter la fermentation du macérât. Cela permettrait aussi de sublimer le parfum des fleurs.

Vous noterez que les Polynésiens n’utilisent traditionnellement pas d’huile de coco directement mais de la noix de coco râpée. Avec l’exposition solaire et la fermentation, l’huile va se séparer du mélange et former le monoï.

polynésien fabricant monoï traditionnel avec de la noix de coco râpée et des fleurs de tiaré

 

Un parfum subtil de fleurs de tiaré

Saviez-vous par ailleurs que le monoï pur a un parfum de fleurs de tiaré, mais pas très prononcé ? Nous sommes habitués aux monoï aux senteurs fortes, car il y a souvent du parfum soit de tiaré, soit de mangue, papaye, vanille, etc. rajouté à l’huile.

J’avais été personnellement assez surprise la première fois que j’ai senti du vrai monoï pur, j’ai adoré le parfum des fleurs de tiaré plus subtil que ce que je connaissais, mais tout aussi divin 😍

 

boutons de fleurs de tiaré dans huile de coco

Les bienfaits du monoï

Composé d’huile de coco et de fleurs de tiaré (aux vertus émollientes, entre autres), le monoï est réputé pour ses nombreux bienfaits pour la peau et les cheveux.

 

En effet, ce macérât huileux naturel est :

🌞 Très nourrissant, et maintient la peau et les cheveux bien hydratés.

🌞 Adoucissant, il laisse la peau et les cheveux tout doux.

🌞 Protecteur (attention, ce n’est PAS une protection solaire), il fortifie la peau et les cheveux au fil des utilisations.

🌞 Anti-oxydant, il prévient le vieillissement cutané.

🌞 Apaisant et réparateur.

🌞 Raffermissant.

 

fleurs de tiaré Tahiti

Tahitienne

huile de coco

Comment utiliser le monoï ?

Maintenant que vous connaissez tout des vertus du monoï, voyons ses différentes utilisations possibles et comment bien l’utiliser.

Tout d’abord, sachez qu’il n’existe aucune contre-indication à utiliser le monoï, même les bébés apprécieront de se faire masser avec cette huile toute douce. Le seul risque que vous prenez avec le monoï, c’est de vous exposer au soleil avec si celui-ci est pur, sans indice de protection solaire ajouté. En effet, l’huile va agir comme une loupe, augmentant les risques de coups de soleil et brûlures.

 

Si le monoï est idéal en été ou quand l’on est très souvent exposé au soleil comme les Polynésiens, on peut tout à fait l’utiliser tout au long de l’année, pur ou mélangé à nos soins habituels.

 

1 – Comme après-soleil

Après une exposition prolongée au soleil, massez votre corps et votre visage avec du monoï permettra d’apaiser la peau, et d’éviter dessèchement et déshydratation dus aux effets combinés du sel/chlore, du soleil et du vent. Pour une efficacité maximale, appliquez le monoï sur une peau mouillée. L’huile va ainsi pénétrer plus facilement.

Vos cheveux eux aussi peuvent bénéficier de ce soin après-soleil. Après votre séance de bronzage ou votre baignade, rincez vos cheveux à l’eau claire. Massez un peu de monoï sur les longueurs et pointes, laissez poser 15 minutes puis lavez vos cheveux avec un shampooing doux et naturel.

 

2 – Comme soin visage ou corporel

Troquez votre crème visage ou votre lait corps contre du monoï pour profiter de tous ses bienfaits. Visiblement lissée, la peau est plus douce, plus tonique et élastique après application du monoï. Elle présente également plus d’éclat, et est délicatement parfumée. Les peaux sèches, abîmées, sensibles l’apprécieront particulièrement.

 

3 – Comme masque capillaire

Enduisez vos cheveux humides de monoï, en insistant sur les longueurs et pointes. Laissez poser au minimum 30 minutes sous une serviette humide et chaude, avant de laver.

Renforcés, plus souples et brillants, les cheveux reprennent vie 🙂 Idéal pour les chevelures sèches, ternes, fatiguées, ainsi qu’en soin régulier des cheveux bouclés / frisés / crêpus, naturellement secs.

Vous pouvez faire ce bain d’huile une à deux fois par semaine, selon vos besoins.

 

4 – Comme soin pour les cheveux

Utilisez le monoï après votre shampooing ou au quotidien, en soin sans rinçage pour démêler, nourrir, fortifier et protéger les cheveux. Répartissez-en une noisette sur vos longueurs et pointes, humides ou sèches, brossez et coiffez vos cheveux. Un des secrets de beauté des Polynésiennes, aux chevelures longues et soyeuses.

 

5 – Comme soin antipelliculaire

Si votre cuir chevelu est sec et squameux, appliquez-y du monoï, massez délicatement et laissez poser sous une serviette chaude et humide au moins 20 minutes. Lavez ensuite vos cheveux. Nourri et assaini, le cuir chevelu est plus confortable et moins sujet aux pellicules.

 

6 – Comme huile de massage

Le monoï est une huile idéale pour les massages : fluide, elle pénètre rapidement la peau, la laissant douce et satinée. Pour un moment de détente et d’éveil des sens.

 

7 – Comme anti-moustique

Le monoï est traditionnellement utilisé par les Polynésiens pour protéger la peau des moustiques. À essayer !

 

BON À SAVOIR

Tout comme l’huile de coco qui le compose, le monoï se fige naturellement sous 24°C. Cela ne détériore en rien ses propriétés. Il suffit de passer le flacon sous un filet d’eau chaude pour retrouver une huile liquide et soyeuse.

Il est préférable de conserver le monoï dans un endroit sec et à l’abri de la lumière.

 

Monoï de Tahiti

Du monoï sans huile raffinée ?

Le Monoï de Tahiti est fabriqué à base d’huile de coco (ou coprah) raffinée. Ce qui fait qu’il ne peut être labellisé bio, les huiles végétales raffinées étant exclues du cahier des charges des labels bio.

Vous le savez, je préconise les huiles végétales vierges, pressées à froid et biologiques pour le soin de la peau et des cheveux. Cette qualité permet aux huiles de conserver tous leurs bienfaits.

Alors, un monoï avec de l’huile vierge de coco, est-ce possible ? Pas si l’on achète un Monoï de Tahiti labellisé avec l’appellation d’origine, vous l’aurez compris. Mais certaines marques proposent des macérats huileux de fleurs de tiaré dans de l’huile de coco bio, vierge et pressée à froid. Une huile de monoï encore plus bienfaisante pour la peau et les cheveux, que je vous recommande chaudement.

 

👉 J’ai repéré deux monoï bio sans huile raffinée : l’Huile de Monoï Make It beauty (déjà utilisée et approuvée), et l’Huile de Monoï Simplement Argan.

 

les secrets de beauté du monoï

 

Le monoï n’a maintenant plus de secrets pour vous ! À glisser dans votre valise pour vos escapades ensoleillées, et sur votre étagère de salle de bain tout au long de l’année 🌞

 

___________________________________________________

Connaissiez-vous le Monoï de Tahiti ?

En utilisez-vous pour le soin de votre peau ou de vos cheveux ?

 

Naturellement,

Fanny

 

Les secrets de beauté du monoï Cliquez pour tweeter

 

25 commentaires ont été rédigés pour “Les secrets de beauté du monoï

  • Bonjour Fanny !
    Serait-ce possible d’avoir votre avis sur celle du Laboratoire du Haut Ségala svp ?
    Bonne journée, en mode slow dans tous les domaines !

    • Je ne le connais pas, mais en allant voir leur site j’ai vu qu’il s’agissait d’un vrai Monoï de Tahiti appellation d’origine. Je pense qu’il a donc été fabriqué avec de l’huile de coco raffinée sinon il n’aurait pas cette appellation d’origine.
      Mais comme rien n’est précisé et que leur monoï est certifié COSMOS NATURAL, j’ai un doute, je leur ai posé la question sur Instagram. A suivre.

  • Super intéressant merci !

  • J’ai appris des choses, super. Je ne connaissais pas la composition, merci pour votre selection bio.

    • Avec plaisir, ravie de partager tout cela (même si ça donne très envie de voyager que de parler de monoï héhé)

  • Très bon article !
    Personnellement, j’achète mon petit flacon Simplement Argan tous les étés depuis un moment maintenant (cet été a fait exception d’ailleurs parce que j’ai reçu deux huiles végétales à tester). Moi aussi, j’ai été surprise quand j’ai senti l’odeur la première fois, on est tellement habitués au parfum des faux monoï ! Sauf que je préfère de très loin l’odeur de la fleur de tiaré pure, au point qu’aujourd’hui, quand je sens à nouveau un parfum artificiel de monoï, que j’aimais pourtant beaucoup avant, ça m’écoeure.
    Le plus fou c’est que l’odeur d’une véritable huile de monoï est certes plus subtile, mais malgré tout bien présente. En été, c’est mon unique soin corps et soin cheveux et en fait je l’utilise comme un parfum, je ne mets rien d’autre et ça sent facilement sur une demi-journée. J’adore me balader en portant cette odeur.
    Pour moi le seul défaut de l’huile Simplement Argan, c’est son flacon avec un très petit goulot. À température ambiante, comme l’huile de coco vierge, le macérât devient solide, et je trouve qu’un pot aurait été plus pratique. Qu’en est-il de la seconde marque que tu sites ?
    Merci pour ce chouette article en tout cas.

    • Merci Florie !
      Même le vrai Monoï de Tahiti a souvent du parfum, les polynésiens en rajoutent (du naturel j’imagine) eux aussi. Mais c’est vrai que ma préférence va au macérât pur, et l’odeur se suffit à elle-même ! C’est tout de même des fleurs de tiaré ❤
      C’est vrai que j’avais lu dans les avis sur Slow Cosmétique que le flacon de l’huile de monoï Simplement Argan n’était pas idéal.
      Celui de Make It Beauty est également en flacon avec pipette si je me souviens bien, mais il n’avait pas durci car je l’avais acheté et utilisé l’été. Sinon il suffit de le réchauffer, mais c’est contraignant si on doit le faire à chaque fois en effet.

  • Super l’article, vraiment très intéressant :)!

  • Merci pour toutes ces infos, je ne connaissais pas les vertus du monoï, seulement son odeur divine. Et si en plus on peut la trouver bio et slow…

  • J’utilise déjà le monoï comme soin des cheveux et du corps, mais je ne connaissais pas encore ses propriétés anti-moustique, que je vais tester de ce pas, car hélas, ces bestioles m’aiment! Merci pour cet article très complet, slowement vôtre, Isa

  • Merci pour cet article très intéressant

  • Ton article ton à pic ! Je viens juste de m’offrir un flacon de monoï de chez Make it Beauty 🙂 Cela faisait des années que je cherchais un monoï sans parfum ajouté. Hâte de redécouvrir son odeur naturelle !

    • Génial ! Personnellement je préfère, c’est plus subtil mais tellement divin comme parfum 🙂
      Et puis c’est quand même mieux selon moi d’utiliser un macérât de fleurs de tiaré dans de l’huile de coco vierge qui a conservé toutes ses propriétés, que dans de l’huile de coco raffinée.

  • Bonjour Fanny et merci pour cet article très éclairant sur le monoï avec une touche de slow !
    J’en mets depuis plusieurs années après la douche et sur mes pointes de cheveux, mais je fais maintenant très attention à la composition, en effet, certains ont même des perturbateurs endocriniens et des silicones. Je prends seulement ceux qui ont le moins d’ingrédients possibles, c’est plus rassurant ! Merci aussi pour la lumière sur l’huile de base, j’irai faire un tour sur ta sélection ! Le parfum est tellement enivrant et fais voyager rien qu’en ouvrant le flacon !!

    • Bonjour Nathalie,
      Oui vous faites bien de le préciser, certains contiennent en plus des substances controversées…
      C’est vrai que le vrai Monoï de Tahiti est depuis maintenant quelques décennies réalisé avec de l’huile de coco raffinée, pour autant je préfère le même macérât huileux mais dans de l’huile de coco vierge et pressée à froid, encore plus bienfaisant 🙂

  • Merci pour cet article !
    Entre la peau, les boucles, le côté antipelliculaire… Je me suis dit cette huile est parfaite pour moi.
    Si en plus elle repousse les moustiques, elle devient le Graal 😀

    • C’est clair ! Un must-have de l’été selon moi 🙂

      • avez vous eu l’occasion de tester celui des Laboratoires de Biarritz « monoi fleur de tiaré » ? A la composition je vois qu’il y a beaucoup plus d’ingrédients mais j’avoue un peu plus accessible niveau budget

        • Non jamais, mais je l’avais vu !

          Ils utilisent de l’huile de coco vierge en premier ingrédient, mais aussi de l’huile de coco hydrogénée, moins top. Ceci dit, le vrai Monoï de Tahiti est composé uniquement d’huile de coco raffinée donc est-ce mieux ? 😉

          J’ai une préférence pour les deux monoï sans huile raffinée ni hydrogénée que j’ai linkés dans l’article, c’est vrai qu’ils sont un peu plus cher en effet.

          • ok merci beaucoup 🙂 je craque pour l’huile de Monoi de Tahiti simplement argan 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *