Ces dernières années, vous avez sûrement entendu dire à plusieurs reprises qu’il valait mieux privilégier des cosmétiques sans silicones. Seulement, savez-vous pourquoi ? Que sont ces silicones ? Pourquoi les utilise-t-on ? Et quelles problématiques leur présence dans les produits de beauté et d’hygiène soulèvent-elles ?

J’y réponds dans cet article et vous aide même à déchiffrer les silicones dans les listes d’ingrédients cosmétiques.

Vous me suivez ? 🙂

 

loupe zoomant sur liste d'ingrédients cosmétiques

 

Les silicones, c’est quoi au juste ?

Les silicones sont des composés inorganiques entièrement synthétiques, obtenus à partir de silicium et d’oxygène. Leur consistance peut être très variable, on trouve du silicone sous forme liquide, de gel, de gomme ou même sous forme très solide, comme du plastique dur. Les silicones sont utilisés dans plusieurs industries, notamment en cosmétique. De nombreux produits d’hygiène et de beauté en contiennent en effet : shampooings, crèmes, maquillage…

 

Pourquoi retrouve-t-on des silicones dans nos cosmétiques ?

Les silicones présentent différents avantages aux yeux des industriels.

Tout d’abord en termes de sensorialité : les silicones rendent la texture d’un cosmétique plus douce, plus lisse, lui permettant de mieux glisser sur la peau et les cheveux. Résultat : en plus d’être agréable à utiliser, on a l’impression d’avoir la peau et les cheveux plus beaux, plus lisses, plus soyeux.

D’autre part, les silicones sont intéressants pour les fabricants car ce sont des ingrédients très stables, faciles intégrer aux formules, tout en étant peu coûteux.

Et pour finir, ce sont des matières certes inertes mais bien tolérées. On parle d’innocuité, c’est-à-dire que leur application sur la peau ou sur les cheveux n’est pas nuisible à l’organisme. Attention, s’ils sont bien tolérés, les silicones ne sont pas pour autant bénéfiques à la peau ou aux cheveux, j’y reviens juste après.

 

rayon shampooings supermarché

Des silicones partout au rayon hygiène-beauté 😫

 

Alors pourquoi éviter les silicones en cosmétique ?

Comme je le disais en introduction, les silicones ont beaucoup été décriés ces dernières années. Si bien que l’on conseille désormais de privilégier des produits cosmétiques sans silicones. Seulement, pourquoi ? Les raisons sont simples : les silicones sont polluants ET ils dégradent l’état de la peau et des cheveux au fil des utilisations.

● Les silicones ne sont pas écologiques

D’un point de vue écologique, les silicones sont un véritable désastre car, comme le plastique, ils mettent des centaines d’années pour se désintégrer et sont très mal recyclés. Or on en trouve dans de très nombreux produits d’hygiène, de soin ou de maquillage que l’on rince ou jette quotidiennement. Résultat : on retrouve les matières siliconées dans les eaux usées et dans nos poubelles, et elles finissent dans la nature.

● Les silicones dégradent l’état de la peau

Maintenant d’un point de vue purement cosmétique, les silicones, bien qu’inertes, n’ont aucun bénéfice beauté. Pire, ils dégradent l’état de la peau au fil du temps.

Pour bien vous expliquer, imaginez que vous mettez une crème contenant des silicones au quotidien sur votre visage. Après application, vous avez l’impression que votre peau est embellie, que son état s’est amélioré : elle est confortable, lissée, douce et semble bien hydratée. C’est tout à fait normal car les silicones contenus dans la crème forment une couche occlusive agréable à la surface de la peau, qui d’une part lui offre un toucher tout doux, et d’autre part empêche l’eau contenue dans les cellules cutanées de s’évaporer. Dans un sens on pourrait dire que les silicones protègent de la déshydratation naturelle de la peau.

Oui, mais… Votre peau, se sentant protégée et suffisamment hydratée par les propriétés occlusives de la crème siliconée, arrête de produire naturellement du sébum pour se protéger. Et c’est là que tout part en live ! La peau désapprend à travailler d’elle-même, s’abîme petit à petit et devient dépendante de la crème.

Rappelons que le sébum est un corps gras naturellement produit par la peau, qui participe à la formation de son film hydrolipidique. Il a pour fonction de protéger la peau et de la maintenir bien nourrie et hydratée. Le sébum a aussi des vertus antibactériennes, régulant la flore cutanée et empêchant les bactéries de pénétrer dans l’organisme. Il est donc indispensable au bon fonctionnement de la peau.

Que se passe-t-il alors quand la peau arrête de produire du sébum ? Elle finit par s’abimer. En manque de sébum, le ciment intercellulaire qui assure la bonne cohésion entre les cellules de la peau se dégrade progressivement. La peau n’est donc plus correctement protégée des agressions extérieures, s’assèche et se déshydrate. Et même si l’on pourrait penser que les autres ingrédients présents dans la crème (eau, actifs hydratants, huiles végétales, etc.) font le job, ce n’est pas si simple car les silicones créent une barrière à la surface de la peau qui empêchent ces ingrédients de pénétrer et d’interagir avec la peau.

Le piège, c’est que tant que l’on continue à utiliser des crèmes siliconées, on ne remarque pas ce phénomène, ou très peu. Les silicones “maquillent” la peau, déguisent son véritable état. C’est lorsque l’on arrête d’appliquer des silicones que l’on s’en rend vraiment compte : la peau montre des signes visibles de sécheresse et de déshydratation, et tiraille fort. Et comme elle tiraille, pour lui redonner du confort, que fait-on ? On lui réapplique de la crème ! Vous comprenez le cercle vicieux ? La peau devient complètement dépendante des silicones. 

● Les silicones dégradent l’état des cheveux

Côté cheveux, ce n’est malheureusement pas bien mieux.

Les silicones sont très présents dans les produits capillaires : shampooings, après-shampooings, masques, huiles, soins sans rinçage…  Ils sont utilisés pour démêler les cheveux, les lisser, les discipliner, leur apporter douceur et brillance, voire donner l’impression qu’ils sont “réparés”, en créant autour de la fibre capillaire un film gainant.

En soi les silicones sont inertes pour les cheveux, comme pour la peau. Pourtant leur présence dans les cheveux a plusieurs conséquences désastreuses.

En formant une couche occlusive autour des cheveux, les silicones empêchent le sébum, également indispensable à une bonne santé capillaire, ainsi que tous les soins de pénétrer dans la fibre capillaire. Les cheveux ne peuvent donc plus être hydratés, nourris ou soignés. Ils s’abîment eux aussi petit à petit.

Comme pour la peau, rien n’est vraiment perceptible tant que l’on continue à utiliser des soins capillaires siliconés, qui cachent le véritable état des cheveux. Dès que l’on arrête cependant, on remarque que les cheveux sont secs, déshydratés, rêches, ternes, cassants… bref, en mauvaise santé. Là encore, on peut vite tomber dans l’addiction aux silicones, car pour garder une chevelure belle en apparence (et surtout avoir un effet immédiat, le marketing nous a très mal habitué·es), on va continuer à utiliser des produits capillaires en contenant.

Par ailleurs, il faut savoir que les silicones s’accumulent sur les cheveux d’application en application (sachez qu’il est en plus difficile de les faire partir par la suite), et les alourdissent énormément. On peut donc se retrouver avec des cheveux sans volume, ternes, poisseux… à cause de ce “poids” supplémentaire. Autre inconvénient à cela : les cheveux alourdis aplatissent les racines et étouffent alors le cuir chevelu, qui se met à surproduire du sébum et à regraisser plus rapidement. Dans certains cas, cela crée aussi des pellicules ou d’autres désagréments au niveau du cuir chevelu.

 

cosmétique naturel sans silicone

 

Vous comprenez maintenant sûrement mieux pourquoi il est préférable de se tourner vers des produits d’hygiène, de soin et de maquillage SANS silicones. Pourquoi continuer à appliquer des matières 100% synthétiques qui détériorent notre peau ou nos cheveux et qui polluent la planète ?

Vous voyez aussi pourquoi, lorsqu’on souhaite se tourner vers des cosmétiques plus sains et naturels, sans silicones, on passe par une phase de transition pendant laquelle la peau ou les cheveux ne sont pas au meilleur de leur forme. Ce n’est pas à cause des soins naturels qui seraient moins efficaces, bien au contraire. C’est malheureusement simplement le réel état de la peau et des cheveux, enfin démasqués des silicones.

 

La bonne nouvelle ?

Avec de bons soins naturels, on retrouve rapidement (et on conserve par la suite) une peau et des cheveux en bonne santé ❤️

Ils apportent à la peau et aux cheveux des ingrédients nobles qui répondent réellement à leurs besoins, avec lesquels ils ont une vraie affinité biologique.

 

👉 Voir la routine visage simple, naturelle et efficace que je conseille à tous

👉 Voir mes 12 conseils pour de beaux cheveux au naturel (série de 3 articles)

👉 Voir les différentes marques de beauté bio que je recommande

 

 

silicones dans liste ingrédients crème visage

 

Comment repérer les silicones dans les cosmétiques ?

Pour éviter les produits de beauté et d’hygiène contenant des silicones, voici comment les reconnaître facilement dans une liste INCI. Vous savez, la liste des ingrédients d’un cosmétique, écrite en tout petit sur l’emballage 😉

C’est simple ! Ils finissent majoritairement par –one ou –ane, plus précisément par –icone ou par –xane en général. Par exemple :

Cyclohexasiloxane
Cyclomethicone
Cyclopentasiloxane
Dimethicone
Dimethiconol
Glyceryl Polyacrylate Silicone Copolyol
Hexamethyldisiloxane
Phenyl Trimethicone
Polysilicone-11
Silicone Quarternium-20…

 

Cosmétiques : c'est quoi le problème avec les silicones ?

silicones dans liste INCI cosmétique

 

Cosmétiques : c'est quoi le problème avec les silicones ?

silicones dans liste ingrédients huile capillaire

 

Cosmétiques : c'est quoi le problème avec les silicones ?

silicones dans liste ingrédients lait corporel

 

Les labels bio : garantie 0% silicones !

Si vous n’avez pas envie de vous plonger dans la lecture d’étiquettes (et je vous comprends !), sachez que la plupart des labels cosmétiques bio interdisent formellement la présence de silicones. Ainsi, en repérant le logo d’un label biologique sur le flacon de votre cosmétique, vous avez l’assurance d’avoir un produit complètement silicon-free 🙌

Les labels bio les plus courants en cosmétique sont : Nature & Progrès, NATRUE, Cosmebio, Ecocert, BDIH, Soil Association, ICEA, Slow Cosmétique, ou encore Eco Garantie.

 

cosmétiques : c'est quoi le problème avec les silicones

 

Voilà qui conclut ce premier article sur les ingrédients cosmétiques à éviter. J’espère qu’il vous sera utile ! N’hésitez pas à le partager 🙂

Pour illustrer cet article, je me suis rendue hier au rayon hygiène-beauté de mon supermarché et le constat est affligeant : la plupart des cosmétiques distribués contiennent encore des silicones et de nombreux autres ingrédients à bannir. Idem en parfumeries et parapharmacies. C’est très grave à mon sens car la majeure partie des gens n’a accès qu’à ces produits-là, et n’a pas le temps ou la capacité de s’éduquer sur ces sujets, pour choisir de bons produits. Il reste donc encore un bon bout de chemin à faire…

 


 

Connaissiez-vous les problématiques liées aux silicones ?

En avez-vous repéré dans vos cosmétiques ?

Merci de partager votre avis sur le sujet et vos questions en commentaire ci-dessous 💚

 

Naturellement,

Fanny