Quand on parle de soins pour les cheveux, le vinaigre de cidre est un des premiers ingrédients sur la liste, un vrai cadeau de la nature. Ses nombreux bénéfices santé et beauté en font un indispensable dans une salle de bain naturelle. Le vinaigre de cidre est en effet très intéressant pour le cuir chevelu et les cheveux grâce à sa teneur en acide acétique et à son faible pH. On l’utilise principalement comme rinçage acide, mélangé à de l’eau, après avoir lavé les cheveux. Peut-être faites-vous déjà vous-même ce geste beauté, suite à mon article sur le rinçage acide. Sinon je vous invite à vite le découvrir et l’adopter !

Seulement : attention au dosage ☝ Respecter les bonnes quantités d’eau et de vinaigre de cidre pour faire une eau de rinçage acide est très important si vous ne voulez pas que le vinaigre de cidre ait l’effet inverse et finisse par abîmer vos cheveux. Il ne s’agit donc pas de mélanger un peu de vinaigre ou de jus de citron avec de l’eau « au pif », mais de respecter des quantités précises, étudiées spécifiquement pour cet usage.

Alors, quel est le bon dosage pour un rinçage acide bénéfique à vos cheveux ? Pourquoi certaines personnes, moi-même y compris, ne jurent que par le rinçage acide au vinaigre de cidre ? Et comment cela fonctionne-t-il sur les cheveux ?

 

Comment le vinaigre de cidre nettoie-t-il le cuir chevelu ?

Le vinaigre de cidre ne contient pas de vitamines, de minéraux ou d’autres nutriments de manière significative. Ses bienfaits résident ailleurs : dans sa teneur en acide acétique. L’acide acétique est un acide pur aux très fortes propriétés antibactériennes et antifongiques. C’est cet acide qui donne à tous les vinaigres leur odeur et leur goût aigres, et ce qui fait que leur pH est faible, d’environ 2.

Grâce à l’acide acétique, le vinaigre de cidre nettoie le cuir chevelu en « dévorant » et en dissolvant les particules de saleté qui s’y trouvent. Il a aussi la capacité de détruire les bactéries en pénétrant la membrane des cellules, donc de se débarrasser de bactéries potentiellement dangereuses présentes sur le cuir chevelu. Et ce qui est intéressant, c’est qu’il agit sans troubler l’environnement naturellement acide du cuir chevelu, sans le décaper, laissant le film hydrolipidique intact.

 

Pour illustrer l’action du vinaigre de cidre, voici un exemple plus parlant. Sur cette photo se trouvent 3 récipients contenant chacun de l’huile. Dans le 1er, j’y ai ajouté de l’eau. Dans le 2ème, du vinaigre de cidre. Et dans le 3ème, du shampooing. J’ai bien mélangé à chaque fois. Voici ce qu’il se passe :

Huile + eau : sans grande surprise, l’eau n’étant pas miscible avec l’huile, les deux liquides ne se mélangent pas et on observe une séparation nette entre la phase huileuse et la phase aqueuse.

Huile + vinaigre de cidre : on observe une séparation moins nette entre l’huile et le vinaigre de cidre, l’huile est plus trouble au milieu.

Huile + shampooing : l’huile est complètement dissoute dans le shampooing.

 

Cet exemple montre bien que le vinaigre de cidre ne peut pas décaper le cuir chevelu et les cheveux de leur sébum et des autres corps gras qui y sont présents, comme le fait un shampooing. Le film hydrolipidique est bel et bien respecté. Cependant, le pH acide du vinaigre de cidre permet aux molécules huileuses de se « casser », de se décomposer (la partie « trouble » de l’huile sur la photo) et de migrer ailleurs plus facilement. Ainsi, s’il y a accumulation de sébum ou de produits huileux sur le cuir chevelu, utiliser du vinaigre de cidre permet de pouvoir répartir ces corps gras sur toute la chevelure plus aisément.

Cela a une utilité entre deux shampooings, si l’on veut éliminer l’accumulation de sébum et de produits coiffants huileux ou à base d’huiles sur le cuir chevelu, et les faire migrer vers les longueurs et pointes. Ou pour rafraîchir le cuir chevelu après avoir fait du sport par exemple. On utilisera alors le vinaigre de cidre sous forme de spray, coupé à de l’eau.

 

Pourquoi faire un rinçage acide au vinaigre de cidre après le shampooing ?

Après un shampooing, les cheveux sont débarrassés des impuretés et des corps gras. Ainsi, on peut se demander pourquoi utiliser du vinaigre de cidre dans ce cas-là. Et bien parce que ses propriétés ne s’arrêtent pas là ! Grâce à son pH acide, le vinaigre de cidre profite aussi aux longueurs et pointes en resserrant les cuticules des cheveux. Lors du shampooing, les écailles s’ouvrent, laissant les cheveux rêches, secs, qui s’emmêlent facilement. Normalement, un après-shampooing est censé avoir un pH acide afin de resserrer ensuite les écailles et de rendre les cheveux brillants et plus faciles à coiffer. Malheureusement ce n’est pas souvent le cas. Donc un dernier rinçage au vinaigre de cidre est conseillé pour bien resserrer les cuticules, et conserver ainsi la beauté et la santé de vos cheveux.

 

Rinçage acide au vinaigre de cidre : quel dosage ?

Vous trouverez différentes façons de mesurer la quantité de vinaigre de cidre et d’eau pour un rinçage acide. Pour ma part, je me base sur le pH.

En ce qui concerne les soins capillaires, tout ce qui a pH acide – compris entre 2 et 5 – resserre vos cuticules, et tout ce qui a un pH neutre – compris entre 6 et 8 – assouplit ou ouvre légèrement vos cuticules. Pour qu’un produit puisse être utilisé en toute sécurité sur les cheveux et le cuir chevelu, son pH doit être compris entre 3 et 8.

Le vinaigre de cidre a un pH de 2, il n’est donc pas dans cette zone de sécurité : il est trop acide. Pour pouvoir l’utiliser sur les cheveux et sur le cuir chevelu, on doit augmenter son pH. Pour cela, on le mélange à de l’eau, qui a un pH d’environ 7 : on tombe ainsi sur un pH compris entre les deux.

 

Utilisation occasionnelle :

Si vous souhaitez utiliser du vinaigre de cidre seulement quelques fois par an pour stimuler vos cheveux ou vous débarasser des dépôts de minéraux contenus dans l’eau dure, augmentez le pH jusqu’à 3 seulement.

Pour atteindre un pH de 3, mélangez 1 dose de vinaigre de cidre à 7 doses d’eau (50ml pour 350ml par exemple).

 

Utilisation fréquente :

Si vous souhaitez faire des rinçages acides au vinaigre de cidre plus régulièrement, il est conseillé d’augmenter le pH jusqu’à 4 environ. Parce qu’utiliser quelque chose de trop acide trop souvent peut ronger les écailles des cheveux.

Pour atteindre un pH de 4, mélangez 1 dose de vinaigre de cidre à 48 doses d’eau (30ml ou 2 cuillères à soupe pour 1,5L par exemple).

 

👉 A utiliser en dernière eau de rinçage après le shampooing pour resserrer les écailles des cheveux, en spray dès que l’on souhaite rafraîchir le cuir chevelu.

 

Bon à savoir : Sur l’échelle de pH, passer de 3 à 4 n’est pas qu’un simple petit changement d’unité. C’est plutôt un changement x10 ou plus. Un pH de 3 est donc très différent d’un pH de 4, particulièrement pour les cheveux. Ainsi, en faisant attention au pH des produits avec lesquels on les met en contact, on préserve leur bonne santé.

 

Alors, intéressant ce vinaigre de cidre pour la beauté naturelle des cheveux, n’est-ce pas ? Vous savez désormais en quoi il est bénéfique à l’hygiène, la santé et la beauté de vos cheveux, et surtout comment bien l’utiliser, dans quelles quantités, pour en tirer le meilleur !

 

___________________________________________________

Et vous, êtes-vous adepte du rinçage acide ? Connaissiez-vous le pH à respecter pour en tirer tous les bienfaits ?

Des questions ? Des conseils, retours d’expérience ? Partagez-les en commentaire ci-dessous, j’y répondrai avec plaisir 🍃

.

Naturellement,

Fanny

.