Changer de vie : je l’ai fait !

Holaaa !

J’espère que vous allez divinement bien !

Aujourd’hui je vais répondre à une question qui m’a souvent été posée par email ou sur les réseaux sociaux :

Comment j’ai fait pour changer de vie et vivre la vie que j’avais toujours rêvée ?!

Pour vous resituer, il y a 6 mois j’ai décidé de changer 2 choses majeures dans ma vie :

1. Je suis partie en Nouvelle-Zélande pour un an (où je suis donc actuellement et c’est le gros kiff !!!)

 2. J’ai terminé mon CDD et ai décidé de me lancer à mon compte et de créer mon entreprise toute seule comme une grande (je suis en plein dedans, c’est beaucoup de boulot et c’est passionnant !) 😉

lespetiteschosesdefanny_changerdevie

Que de changements !

Avant ce « virage », j’ai eu un parcours classique sans embûche : classe prépa – grande école de commerce – diplôme – embauche. Un parcours qui me prédestinait à travailler dans une grande entreprise à un poste à responsabilités et à monter en grade au fur et à mesure de ma carrière. Cette vie-là, j’en ai eu plusieurs aperçus, lors de stages ou de mon premier poste l’an dernier. Ça aurait pu me faire vibrer, me porter, me donner envie de me surpasser pour réussir et me faire une place. J’aurais pu être fière de moi, d’en être arrivée là, à ce statut très bien vu par la société, à ce niveau de salaire qui définit la valeur que tu as.

Sauf que ce monde-là, loin de me faire rêver, m’a laissé un goût amer. Je n’étais pas à ma place. C’est purement personnel, cela ne me convenait pas à moi. Je ne me sentais pas bien. Pas envie d’aller travailler, pas d’énergie, dépression, maladies … et beaucoup de négatif dans ma vie : pression, stress, commérages, jalousie et rapports de force qui s’inscrivaient dans une sorte de spirale infinie. Le négatif attire le négatif, je le sais bien maintenant ! En somme, il y avait pas mal de signes pour me dire que non, je n’étais pas faite pour cela. Ces signes-là, je les ai longtemps ignoré, pensant qu’il valait mieux que je m’accroche, que je sois forte, que j’accepte la contrainte car après tout c’est le même lot pour tout le monde : métro – boulot – dodo !

Et on court dans une « rat race » infernale, mais pourquoi ? A quoi bon ? J’ai commencé à me questionner, à en parler autour de moi, à lire des livres, des blogs à ce sujet. Est-ce que j’avais envie de me lever tous les matins avec la boule au ventre ? Envie de ne pas aimer mon quotidien et de devoir attendre les quelques jours de congés chaque année pour m’évader ? Envie de saboter mes relations avec mon entourage car JE n’étais pas bien ? Envie de me pourrir la santé physique et mentale ? Envie de passer à côté de ma vie ?

Et là, ça a fait « tilt » ! :

J’avais le pouvoir de décider ce que je voulais faire de ma vie et je ne pouvais plus attendre, j’allais inscrire les changements maintenant !

lespetiteschosesdefanny_changerdevie

Voilà comment tout a commencé 😉 Et depuis c’est une très belle histoire d’amour entre moi et … moi-même ! Parce que oui, mener la vie que l’on souhaite, une vie en harmonie avec nous-même est un véritable acte d’amour.

« Il faut s’aimer vraiment fort pour ne plus vouloir s’imposer quoi que ce soit de négatif qui pollue notre quotidien. »

Ooooh que ça en énerve certains, de vivre ses rêves, d’être épanouie, d’être en amour total avec sa vie. Et c’est bien naturel, on se dit « Pourquoi elle et pas moi ? Elle en a de la chance ! » Aussi je vous invite tous à ne plus jalouser personne, à ne plus penser que les plus belles choses n’arrivent qu’aux autres, et qu’elles arrivent par chance, par hasard. Je vous invite à mettre en place VOS changements dès maintenant pour vibrer à votre tour ! Il n’y a pas de hasard, il n’y a pas une personne plus chanceuse qu’une autre, TOUT le monde est maître de son destin et peut vivre la vie qu’il veut 😀

J’en suis la preuve vivante, après tout !

Pourquoi ai-je réussi moi à prendre ce virage ? Pourquoi ai-je pu partir voyager (ma passion !) ? Pourquoi suis-je en train de monter ma petite affaire ?

Je ne suis pas une wonderwoman, non non. J’ai seulement eu une prise de conscience, puis une prise de décision et aussi une prise de risques 😉 Mais surtout une reprise de contrôle sur ma vie ! JE décide. Pas les autres, pas la société, pas le schéma habituel qu’il faut suivre parce que tout le monde le suit. JE décide de ce que je veux dans ma vie, de ce que je ne veux pas, de ce que je construis, pour aller vers où je veux aller.

lespetiteschosesdefanny_changerdevie

Je ne dis pas que c’est facile et immédiat. Looooooin de là ! Combien de fois j’ai envie de revenir en arrière par sécurité ? Parce que ce que je suis en train de changer et de mettre en place est totalement nouveau pour moi, c’est aussi très instable, inconnu, insécurisant. Je suis passée par tous les états : les montagnes russes émotionnelles, vous connaissez ? 😉 Ce n’est vraiment pas facile parfois, quand les doutes et les peurs tentent de l’emporter. Dans ces moments-là, la seule phrase que je garde à l’esprit est :

«  Si tu as des doutes, souviens-toi pourquoi tu as commencé ».

Cette phrase ne peut être plus juste. A chaque fois je me la répète et en effet, je me dis : ai-je envie de retrouver ma vie d’avant ? Oh que non, sinon pourquoi aurais-je eu envie de la quitter ? Ça fait tout son sens ! La seule raison qui me pousse à vouloir retourner sur mon chemin d’avant, celui que j’ai quitté il y a 6 mois, c’est que je le connais bien ce chemin. J’y ai passé du temps dessus, je sais comment je m’y sens, mais je ne pense pas pouvoir dire que j’ai beaucoup apprécié m’y balader. Pourtant, il me rassure ce chemin car je sais où il mène, je sais qu’en l’empruntant je n’aurais pas de mauvaises surprises. Et c’est à mes yeux là que réside la plus grande contradiction : on a peur de quitter notre confort inconfortable.

C’est pourquoi je pense que lorsqu’on est prêt à changer, il faut garder la motivation, être bien entouré et puiser en soi notre grande force pour aller au bout de ses rêves, tout au bout de ses rêves ! (JJG, sors de ce corps !)

lespetiteschosesdefanny_changerdevie

Et voilà comment j’en suis arrivée à aujourd’hui kiffer ma vie !

Et c’est le pied, croyez-moi 😀 Je disais que le négatif attire le négatif, c’est pareil voire encore plus puissant pour le positif !!! Depuis que j’ai changé de vie, je n’attire que du positif et de merveilleuses personnes autour de moi, c’est carrément magique ! Je vis des choses extraordinaires en Nouvelle-Zélande, je voyage, je découvre, je rencontre, je partage, j’en prends plein les yeux, je travaille dur aussi mais passionnément sur mes projets. Et vous savez quoi ? Ça me fait vibrer ! Il y a des hauts et des bas dans cette nouvelle vie mais quand t’es en haut, wahouuu, c’est juste trop bon 😀 Alors, à qui le tour ?

J’espère sincèrement que ce texte fera écho en vous si vous êtes dans une situation, quelle qu’elle soit (professionnelle, amicale, familiale, affective, etc…), qui ne vous convient pas. J’espère que cela vous donnera l’envie de passer à l’action, au changement pour kiffer vous aussi votre vie ! On a TOUS le droit au bonheur, rejoignez le mouvement ! 😀

___________________________________________________

Racontez-moi à votre tour en commentaire :

Que voulez-vous changer dans votre vie ? Allez-vous passer à l’action ?

Recherches utilisées pour trouver cet article :changer de vie, changer de vie blog, changer de vie temoignage, envie de changer de vie, changement de vie radical, jai décidé de changer ma vie, une belle vie est coute une vie de merde est longue, j\ai changer de vie, j ai changé de région il y à 25 ans, La Reprise Est Prèsquarriver Donc Comment Changer Nos Comportement À Lécole?

86 Commentaires ont été rédigés pour “Changer de vie : je l’ai fait !

  • Bravo et surtout merci Fanny pour cette article. Je lis cela au réveil et cela me donne l’impulsion pour moi aussi passer le cap et changer ma vie!
    Pourrais-tu nous dire quels livres t’ont inspirés pour te lancer dans ce changement de vie?
    Et du coup, quels sont tes nvx projets de vie?
    Encore merci, je relirai cet article dès que la peur du changement reviendra me hanter. Elodie

    • Ravie que mes mots puissent te motiver !
      Je te conseille par exemple les livres « Père riche, père pauvre » et « Quitter la rate race » ou le blog http://www.jemecasse.fr. C’est hyper motivant !

  • Hello Fanny !

    Je te suis sur une IG depuis peu… Je ne sais même plus comment je t’ai découvert! 🙂

    Ce matin, je me connecte sur mon IG et je suis au travail. Et là, ta photo et ton invitation à venir te lire ici résonne en moi.

    Ce que tu décris dans cet article, je m’y retrouve complètement! Je suis en poste depuis 1 an et demie. Pas du tout dans ce que je voulais. Je sors d’un BAC+3 en communication et j’habite à Dijon. A la sortie de l’école, pas du TOUT de travail. J’ai donc pris ce qu’il venait en me disant que de toute façon j’allais trouver autre chose très rapidement.

    Et bien non! 1 an et demie après je suis toujours au même poste.Cela ne me dérange pas mais ce n’est pas la vie que je souhaite. J’ai pris une réelle claque en entrant dans la vie active. D’un seul coup le schéma (de nos parents) : travailler, se marier, acheter, avoir des enfants, attendre la mort (pardon mais c’est ça que je ressens) m’a complètement fait flipper! Je me suis dit : attends c’est ça la vie ?? Noooooooon ! J’ai eu un très grand moment de solitude. Et puis un jour je me suis réveillée en me disant que le destin, la vie, c’est moi qui le choisissait!

    J’en ai parlé à mon copain et on est tombé tous les deux d’accord. En septembre, nous lâchons tout pour partir d’ici. Qu’allons nous faire exactement ? Je ne sais pas encore. Un tour du monde ? Seulement 2 pays ? Je ne sais pas. Ce qui est sur, c’est qu’on met de côté pour réaliser nos rêves et se dire qu’on ne regrettera rien!

    Ton article vraiment, fait écho en moi et je te comprends totalement! Pire, j’adhère à fond !!!!!!!!!!

    Vivement mon tour! En attendant, je prépare mon mariage qui se déroule en juin et après ça, j’organise notre voyage/tour du monde/changement de vie!

    Gros bisous! Profites!

    Mélanie

    • Wahooou Mélanie super histoire ! Je te souhaite beaucoup de bonheur dans cette nouvelle vie, je n’en doute pas, à te lire on sent que tu as fait le bon choix ! Bravo 🙂

  • Merci pour ton article !
    Tu dégages beaucoup de positif 😀 <3
    Je pense beaucoup à tout plaquer mais je sens qu'un jour, je vais le faire 😉

    • Top top top ! Je pense que tout le monde ne doit pas forcément tout plaquer et se casser, seulement si ça les rend plus heureux 🙂

  • Ton article est une vraie source d’inspiration.
    On ne vit qu’une fois donc autant vivre nos rêves !
    Je suis encore dans les études (bientôt fini j’espère) et j’ai pour projet de devenir enseignante en NZ. Je sais que je ferai tout pour le réaliser, pour être heureuse et ça, ce ne sera pas de « la chance » comme ton article le fait si bien remarqué : c’est quelque chose que j’aurai voulu et j’aurai travaillé dur pour y arriver !

    Bises
    Eva x

    • Aaah la Nouvelle-Zélande !!! Mais oui carrément si c’est ce que tu veux faire et que tu mets tout en place pour, je suis sûre que ça va se concrétiser ! Super 🙂 Tu es déjà allée en NZ ?

      • Oui, j’y suis déjà allée il y a deux ans et c’était magique.
        Je compte y retourner l’année prochaine pdt les grandes vacances et commencer à me renseigner pour immigrer.
        Avoir un rêve, je trouve ça génial. ça motive et ça pousse pour aller de l’avant !

  • Coucou ! Sujet très interessant mais je reste sur ma faim. Comment et pourquoi es tu partie ? Que fais tu de tes journées ? Comment gagnes tu largent qui te permet de vivre ? Car mine de rien a un moment ou a un autre il en faut. Quel est ton projet ? Quel statut as tu choisi ? Est ce un statut Francais ou souhaites tu t’engager en nouvelle Zelande ? Pourquoi un an d’ailleurs ? 🙂 vis tu seule ?
    Merci pour tes éclaircissements 🙂

    • Salut Laura ! C’est carrément un interrogatoire de police ^.^ Oui je ne suis pas rentrée dans les détails car sinon j’aurais écrit un roman et je voulais vraiment parler du déclic et du fait que je crois profondément que tout le monde peut changer sa vie si elle ne leur convient pas 🙂

      • Coucou ! Excuse moi, je ne voulais pas paraitre froide ou indiscrete. En fait, j’ai eu le même cheminement de pensée et donc ce qui m’intéresse un peu plus c’est les details un peu plus techniques 🙂
        Comme toi j’aspire à un mode de vie slow, écolo, vegan, zéro déchet, minimaliste. Je me suis rendue compte que je ne pourrai pas travailler dans une entreprise, pour quelqu’un d’autre, et absolument pas faire quelque chose qui est contraire à mes valeurs !
        Sauf que je suis encore étudiante. J’ai fini les cours et je suis actuellement aux Pays-Bas, avec mon copain néerlandais, pour faire mon stage de fin d’études de 6 mois.
        Et après ca on aimerait voguer vers de nouveaux horizons ! Sauf qu’en tant qú’étudiants, nos économies ne sont pas comparables à quelqu’un qui a travaillé. C’est pourquoi on recherche ce qu’on pourrait faire et comment.
        Si ca te dit on pourrait peut être discuter un peu plus par email ?
        Bisous !

  • Hey 🙂 ! Ça fait du bien de voir que tu publies cet article juste au moment où je viens d’envoyer mes dossiers pour mon changement d’orientation dans mes études haha ^^. Pas de changements aussi impressionnants de mon côté, mais je quitte une ville dans laquelle je suis bien depuis 3 ans et des études qui aurait dû me donner un emploi dès l’obtention de mon diplôme, donc ça laisse quand même un sentiment un peu bizarre, entre joie ultime et trouille aiguë.
    Le « pire » c’était de me rendre compte que c’est ce que j’aurais dû faire depuis la début, depuis l’obtention de mon Bac. Mais ça semblait tellement inaccessible…
    Très bel article, qui met du baume au cœur et qui remotive à fond, je vais m’en faire un poster pour les jours de cafard haha 😉

    • Mais ouiii, un poster !!!
      T’as l’impression que ça arrive trop tard et que tu as perdu du temps mais c’est juste le bon moment je suis sûre 🙂 Tu verras, tout ce que tu as fait jusqu’à présent aura son utilité ! Bisous ma belle

  • Ton article est super, ça fait un bien fou de lire autant de positif et je crois que nous avons beaucoup de points en commun…Tu as raison nous sommes chacun acteur de notre vie!

  • coucou
    bravoo un superbe article et très bien écrit dans lequel je m’y retrouve tout à fait aussi mais il faut savoir franchir le cap mais je ne perd pas espoir parce que je sais que je le ferai ;), et en lisant ton article je me conforte dans mon choix
    mercii
    kiss

    • Super 🙂 Oui c’est parfois « effrayant » mais ce qu’on y gagne est vraiment énorme au lieu de rester dans notre situation qui ne nous va pas ! Courage, motivation et audace, c’est tout le bien que je te souhaite !
      A bientôt 🙂

  • Waw… qd je te lis… la partie  »avant », c’est le moi de mnt que j’entend, que je ressens…
    Pas très agreable de voir des mots sur une situation que l’on vit et que l’on arrive pas a quitter. Ca remue. Et quel message d’espoir…
    De mon côté, ma famille me retiens ici, chez moi. M’enferme dans un boulot qui me plait bof pcq… ca fait bien…
    Bref. Que de boulets attachés aux chevilles dont il faut se debarasser pour s’épanouir 🙂
    Un immense merci pour tous ces pots qui font echo en moi…

    • Je t’en prie ! La vie est faite de choix, pas toujours évidents. Le tout est de se sentir bien dans notre vie, même si on ne change rien physiquement (changement de boulot, de ville etc…), on peut changer la façon dont on voit les choses, dont on vit pour mieux en profiter !

  • Bonjour Fanny et bravo pour ton blog, les articles sont très agréables à lire!
    Pour ma part, je suis infirmière et depuis deux ans dans la vie active. Malheureusement, c’est une profession très peu reconnue en France à tous les niveaux (financiers, reconnaissance professionnelle…). Nous avons des conditions de travail assez difficiles ici car nous travaillons en sous effectif et dans une profession où nous sommes responsables d’humains, c’est vraiment difficile à gérer. Cela engendre beaucoup de burn out parmi les professionnels de santé… Bref, mon compagnon et moi partons en Australie en novembre dans le cadre du Working Holidays Visa! et nous verrons bien si nous pouvons et si nous avons envie d’y rester plus d’un ou deux ans…. Ce qui est sur me concernant, c’est que je n’exercerai pas le métier d’infirmière en France et en Europe (car je pense que notre situation est similaire dans les autres pays européens voire pire- à l’exception de l’angleterre). Après m’être renseignée, notre profession est beaucoup plus reconnue et valorisée dans les pays anglo saxons (états unis, canada, australie, nouvelle zélande..) Je n’ai plus qu’à apprendre l’anglais car mes bases scolaires sont très moyennes mais il faut se donner les moyens d’arriver à ses fins et si je ne veux pas en arriver à détester mon métier, je dois simplement partir à la recherche de conditions de travail acceptables !!! Par ailleurs, j’ai toujours souhaité voyager et en ce moment j’ai surtout envie d’une énorme bouffée de nature et d’espace 🙂 Bonne continuation pour toi 🙂

    • Merci pour ton témoignage ! Bonne chance pour ton changement de vie 🙂

  • Bravo a toi, moi je l’ai fait il y a maintenant 8 ans! Changement de vie radical….j’avais la vie de toutle monde métro boulot dodo, une carrière de cadre dans la finance en devenir et puis j’ai rencontrer mon mari et on a eu 2 enfants. Au 3 ans de mon premier enfant une malformation cardiaque est détectée puis une opération à cœur ouvert à ses 5 ans et la je m’effondre car j’ai failli perdre mon fils et finalement je m’aperçois que je ne le connais presque pas car trop prise par mon travail et mes déplacements fréquents a l’étranger!!!
    Ni une ni deux, je claque tout juste après l’opération et on décide avec mon mari de créer une société, lui sur le terrain et moi a l’administratif avec bureau à la maison pour pouvoir profiter pleinement de mes enfants.
    Depuis tout roule, des jumeaux sont arrives il y a 2 ans et je suis présente pour mes 4 enfants 24h/24.
    Plus de stress, plus de course contre la montre, bref une vie faite de petits rien mais qui nous apporte beaucoup de joie, de sérénité et remplie d’amour!!!!
    Alors si j’ai un conseil a donner foncez, suivez vos envies ce n’est pas rose tous les jours mais ça en vaut vraiment le coup
    Bonne continuation a toi

  • Salut fanny,,
    tout d’abord bravo de t être donnée les moyens d’y arriver d’avoir le cran de le faire.. Je suis moi même parti quelques années bien moins loin que toi car je suis resté en France mais cette aventure à été très bénéfique …… et puis un manque l’envie d’un retour aux sources enfin c’est ce que je croyais je suis rentrée depuis 2 ans je vis une vie des plus banales dans rebondissements bien trop tranquille pour moi mais le cran de repartir je ne l’ai pas …… trop peur de decevoir et de faire une grande peine à mes proches qui sont ravies de mon retour .. Je suis heureuse de voir que certains peuvent le faire.. Continue ce blog et continue sur ce chemin du bonheur..
    A bientôt.. Marianne

    • J’ai cette peur aussi, de revenir à mes racines et une vie plus « banale » mais d’avoir envie à nouveau envie de partir loin pour découvrir de nouvelles choses. Je l’ai déjà vécu et je suis repartie …

  • Hello Fanny,

    Merci pour ton post. Tu décris tellement bien le sentiment de vivre une vie qu’on ne veut pas, l’espoir, le déclic pour partir, l’audace et le courage de le faire. Voila maintenant 6 ans que je travaille en informatique: un boulot que j’ai choisi pour avoir une sécurité financière, un boulot bien sous tout rapport qui me permettait de m’assurer un revenue stable. Mais voilà il y a un hic, je n’ai jamais aimé mon boulot. Il m’a fallu 3 ans, ma santé et une montagne de courage pour pouvoir m’avouer que je voulais changer.
    Septembre 2013, je dis à mon boss que je veux changer de carrière. Aout 2014, je commence enfin à chercher un job qui me passionne.
    Décembre 2014, j’ose enfin m’avouer que je souhaite être life coach. Je le savais depuis le debut. Depuis je suis une formation pour devenir life coach et dans un mois je quitte mon entreprise pour me lancer !! J’ose et c’est la grande aventure.
    Je souhaite accompagner des personnes qui osent changer de vie, vivre leur passion et leurs rêves.
    Je partage mon histoire dans mon blog si ça t’intéresse. Depuis je blog à propos de développement personnel. Ton histoire me touche particulièrement. Tout le monde peut vivre ses rêves.
    En tout cas merci. J’ai envie de partager ton histoire sur ma page FB 🙂 J’aurais même envie de faire une catégorie spéciale pour ceux qui ont osé changer de vie !

    http://dowhatyoulove.fr/

    • Salut Anna,

      Wahou j’adore ton histoire ! Bravo de t’être lancée, c’est ce que tu devais et voulais faire 🙂 Je vais aller parcourir ton blog, ça m’intéresse un max ! Pas de soucis pour partager mon article, avec grand plaisir même.

      A bientôt !

  • Salut.
    Je t’ai découverte via le groupe « je me casse » ^^ car je me suis cassée aussi. Mais aujourd’hui on ne parle pas de moi ^^
    J’ai lu ton article et j’en lirai d’autres mais pas celui sur le sans gluten, faut pas déconner lol (donc je l’ai lu à vrai dire).

    J’ai plusieurs questions auxquelles j’espère tu pourras répondre.
    J’ai l’impression qu’il y a une génération, celle des années 80 qui a une prise de conscience sur sa condition et que pas mal finalement passent le cap de la reconversion ou du cassage.
    Mais j’ai cette impression que ça correspond à une certaine CSP, celle des gens qui ont un parcours scolaire sans trop d’embûches, une prépa, une école de commerce donc des gens qui ont une facilité dans l’apprentissage. Est-ce que tu sens cette tendance toi aussi? Ou mon côté anxieux, manque de confiance en ce que je suis me joue des tours.
    Est-ce que finalement ce niveau d’étude ne permet pas aussi une reconversion plus aisée dans la mesure où ces études ont apporté un savoir-faire, une certaine confiance en soi, un soutien financier dans les postes trouvés ensuite etc?
    Est-ce que tu penses que changer de vie est à la porté de tous, quelque soit le parcours finalement?
    Blogueusement <3

    • Oh mais si, pour avoir les idées claires, revoir son alimentation c’est primordial 😉

      J’ai réfléchi à ce que tu as dit, et je ne pense pas qu’il s’agisse d’une classe socio-professionnelle en particulier. Je dis cela d’après ce que j’ai vu autour de moi, des gens qui ont changé de profession, de ville, de pays, de situation amoureuse, d’études etc etc… Il y a de tout ! Peut-être que leur point commun est d’avoir eu une prise de conscience, celle de vouloir vivre une vie plus heureuse et en accord avec eux-mêmes. Et d’avoir franchi le cap, car ce n’est pas évident pour tout le monde !
      Par contre, je pense en effet que c’est générationnel, les générations de nos parents et grand-parents ne se posaient pas toutes les questions que l’on se pose, ils ne remettaient pas tellement en cause les modèles définis et le système, ils restaient toute une vie avec la même personne, le même travail, dans la même ville etc… Je pense qu’ils acceptaient davantage la contrainte. C’était normal pour eux. Enfin, ça c’est juste ma vision des choses, je n’y étais pas ! Notre génération est différente, parce que le monde change 🙂

      Merci pour ton passage ici et ton commentaire, c’est très intéressant de réfléchir à cela !
      A bientôt

  • Merci beaucoup pour cet article!! c’était le moment parfait pour moi de lire/trouver cet article! 🙂 J’ai fait une formation d’assistante vétérinaire (car je suis une passionée des animaux)… J’ai travaillé pendant 2ans dans des cliniques vétérinaires, j’ai eu mon diplôme, j’ai passé du temps au chômage, j’ai fait des remplacements… tout le monde était fière de moi, moi j’étais fière de dire je suis une assistante vétérinaire!
    Mais tous les matins j’avais la boule au ventre, j’étais tout le temps angoissée, stressée.. même quand je ne travaillais pas je ne pouvais pas me détendre!
    Après mon dernier remplacement dans une clinique j’ai fait une formation de réflexologie plantaire et j’ai décidé de devenir auto entrepreneur..j’ai juste commencé.. et c’est vrai ça fait peur!
    Peur de ne pas réussir.. j’ai souvent des moments de doutes ou je me sens coupable et j’ai envie de retourner vers l’emploi d’assistante vétérinaire même si ça me rends malade « on a peur de quitter notre confort inconfortable. »- c’est exactement ça!
    Il faut que je fasse confiance à la vie!

    Merci!
    Bonne continuation xx

    • Merci Vicki pour ton témoignage ! C’est génial que tu fasses ce qu’il te plait de faire, même si cela fait peur je le comprends. Mais au final, tu t’y sens bien mieux dans cette situation j’en suis sûre 🙂
      Bonne continuation à toi

  • Waouh merci Fanny pour ce partage 🙂 c est plein de sincérité et ça fait vraiment du bien !
    Je viens de découvrir ton blog il est vraiment au top ! C’est vraiment mon univers
    Moi mon gros défis là c’est de commencer des études en Naturopathie, je suis déjà dans ce monde là (massages, huiles essentielles etc) mais le fait de reprendre des études me fait un peu peur. Mais comme tu le dis, il faut quitter sa zone de confort !
    Félicitation pour ce changement de vie qui te rends heureuse 🙂
    Bises

    • Merci Marianna pour ce joli retour 🙂
      La Naturopathie m’attire beaucoup également, je sais que cela peut paraître compliqué pour différentes raisons de se remettre dans le bain des études, mais si c’est ce qui te fait vibrer …
      A bientôt !

  • bonjour,
    je suis tombée par hasard sur ton blog via instagram et j’ai tout simplement accroché. Le premier article que j’ai lu c’est celui là . Ca fait maintenant plusieurs mois que je me pose des questions sur ma vie . J’ai 2 enfants dont la dernière va avoir 1 an . J’ai repreis le travail en novembre 2014 mais depuis ma reprise je n’ai plus cette envie . Je suis aide soignante l’obligation de travailler tot le matin , tard le soir , travailler 1 weekend sur 2 . J’ai cette désagréable sensation de passer à coté de pleins de chose , de pas profiter de mes enfants de ma famille.
    Que j’aimerai avoir le courage de changer de vie , de trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie personnel.
    Mais avec 2enfants c’est pas toujours evident de réaliser ces reves …
    Comme toi je reve de voyage, de rencontre humaine, de découverte .
    Jespere un jour trouver ma voie … Ton article me donne espoir et que ca n ‘arrive pas qu’aux autres
    Merci

    • Merci Laetitia pour ton témoignage ! Le courage, pour changer de vie, tu l’as, au fond de toi, cherche un peu plus profondément tu vas le trouver 😉 Ce n’est pas évident mais ça transforme tellement notre vie en positif que ça en vaut la peine, et puis pour ta famille ce sera mieux si tu vis une belle vie heureuse, qui t’épanouit, quel bel exemple tu seras pour eux alors 🙂 Bon courage, si tu n’es pas bien dans ta vie actuellement, pas à ta place, tous les changements pour arriver à ta « bonne » place se feront sans trop de problèmes si c’est là que tu dois être !

  • Merci pour ton article ou je me suis reconnue juste que j’ai attendu mes presqu’en 40ans (dans 2 mois) et un lymphome pour me reprendre ma vie en main. Séparation d’avec le compagnon et virage professionnel en cours qui va me mener ailleurs car cela devenait intenable au boulot. C’est vrai que ça fait peur de tout changer mais quelques part c’est aussi une bouffée d’oxygène. Et avec tout ça un peu de sport, et une alimentation saine. Alors vive nos nouvelles vies.

    • Bonjour Véronique, merci pour ton témoignage ! Une bouffée d’oxygène, c’est tout à fait ça 🙂 Bravo pour ce changement de vie, je te souhaite beaucoup de bonheur !

  • Hello !
    Ouah, c’est une vraie rafale d’air pur que tu nous offre. C’est vivifiant.
    Mon homme et moi, on cherche nos voies respectives et ce n’est pas simple.
    Lui vient de quitter le monde de professeur des écoles (après deux ans à se faire traiter de moins que rien par l’éducation nationale)… Il cherche à présent sa voie… Pas simple.
    Quant à moi, j’ai effectué beaucoup de changements dans ma vie personnelle et dans mon mode de vie. Je suis devenue végétarienne, je me suis rapprochée de la nature (que j’ai côtoyé toute petite puis perdue de vue en m’installant en ville). Je pratique la slow cosmétique et je défends autant que possible mes engagements écologiques pour offrir le meilleur aux futures générations.
    Mon rêve, devenir naturopathe. Le frein ? L’argent. Mais je ne lâche pas pour autant. Je ferais ce qu’il faut pour réaliser mon rêve. Devenir celle que je veux. Et prendre des risques. Car je n’en ai jamais vraiment pris. Mon ami et moi sommes sur la même longueur d’ondes. Rester dans le moule ce n’est pas pour nous.
    Reste à nous lancer dans le vide !
    Merci pour ce partage qui montre bien que nous sommes une génération qui va prendre des risques, créer de nouvelles choses et changer peut-être un petit peu le monde.
    Bises.

    • Merci Priscilla pour ton témoignage ! Lâche tes freins (tes croyances), lève tes doutes et tes peurs et ça fonctionnera 🙂 La vie fait de beaux cadeaux à ceux qui sont alignés avec leurs valeurs et leur mission ! Bonne route à toi 🙂

  • Quel joli article! Et j’ai hâte de lire celui que tu publieras à ton retour. J’ai eu le même déclic que toi il y a 2 ans. Je n’ai pas changé de vie, car j’ai gardé mon boulot, mais j’ai juste déménagé (de pas grand choses, à peine une dizaine de km). Mais c’est surtout que j’ai appris à vivre seule. pas facile au début, mais finalement qu’est ce que je suis bien maintenant. Ma prise de consicence a justement été que j’étais super heureuse dans mon boulot et que mon nouvel appart me plaisait. Que demander de plus? Un homme? Pas besoin finalement! Ca fait du bien de vivre pour soi. La seule chose c’est que j’aimerai voyager (pas forcément loin: je r^ve de Londres, Prague, Édimbourg), mais seule je n’ose pas encore. C’est ma prochaine étape 😉

  • Je n’attend que ça de pouvoir changer et quitter la France pour de bon. Je ne suis pas à ma place ici.

  • Coucou,

    Deuxième article que je lis de ton blog et tu me fais vraiment rire. Dans le bon sens du terme.
    On a visiblement plus ou moins le même parcours (classe prépa, grande école toussa) puis grosse désillusion une fois dans le monde du travail. Et surtout l’envie et le courage de dire non.
    L’air de rien c’est super courageux ce que tu fais. Beaucoup de personnes ne sont pas épanouies au travail mais finalement très peu prennent le taureau par les cornes et se disent « merde ».

    Je suis dans la même démarche, je cherche à suivre une nouvelle formation pour envisager une reconversion professionnelle qui me correspond plus et me lancer à mon compte ensuite. Rien n’est fait pour l’instant, verdict cette semaine, mais je croise bien fort les doigts.

    En tous cas je te souhaite une belle continuation dans ta nouvelle vie.

    Je crois que je vais passer régulièrement par ici 🙂

    • Oh merci beaucoup pour ton message ! C’est tellement bon de ne pas se sentir seul à prendre un chemin différent. Je te souhaite le meilleur évidemment je suis persuadé que tu réussiras à mettre tout en place pour être davantage épanouie dans ta vie. J’en suis arrivée à un point aujourd’hui où je ne peux plus envisager ma vie comme avant, et ce renouveau me réussit à merveille !
      A bientôt !

  • Quelle énergie dans cet article! Bravo! Ca fait du bien à lire, ça donne la pêche!

  • Je voudrais partager ma petite expérience : jai toujours adoré le changement: styliste dans le nord dans la grande distri,je suis partie à Nantes pour une marque plus haut de gamme…mais j’ai tenu 18mois car ambiance horrible…enceinte de ma 1ere fille,j’avais envie de profiter de mon bb…je suis restée un moment au chomage,en ayant meme le culot de refuser des postes qui ne me faisaient pas envie..jai été contacté pour etre free lance…ce que j’ai fait avec bonheur pendant 6ans…en parallèle j’ai eu une 2eme fille,lancé une ligne de tissus (avec succés mais pas assez rentable)..jai encore eu le culot de refuser un contrat car je voulais profiter des 6 1ers mois du bb…bref j’ai toujours suivi mon instinct et je ne l’ai JAMAIS regretté..aujourdhui jai eu un 3eme enfant,jai bossé en cdd dans une grosse boite..et je suis super heureuse de cette liberté..j’ai vraiment besoin de passer du temps avec mes enfants…du coup je fais des sacrifices,je suis minimaliste,récup,débrouille et je me sens super heureuse!!!

    • Merci Rosalie pour ton partage d’expérience ! Encore un beau témoignage qui nous montre que l’on peut vivre heureux sans suivre les chemins classiques 😉 Bravo à toi !

  • Je termine en disant que j’ai souvent fait des choix que certains ne comprenaient pas et en fait cela s’est révélé positif!
    J’envisage maintenant de devenir enseignante en arts appliqués et pourquoi pas en parallèle artiste peintre…je ne me suis jamais sentie autant créative que chez moi à mon compte..

  • Salut Fanny, ça ne fait pas longtemps que je suis ton blog et je dois dire que tes articles sont très positifs. Alors merci à toi ^^

    Je voudrais partir aussi mais je ne pourrais que dans quelques années, il y a aussi une chose qui me bloque pas mal, c’est le métier, à part « blogeur » je ne vois pas trop quoi faire …

    Quel métier fais tu toi ?

    • Salut Sarah ! Bienvenue à toi 🙂
      Oh tu as plein de possibilités tu sais. Je travaillais en marketing et sur place, en Nouvelle-Zélande, j’ai fait des petits boulots et du wwoofing. Je trouvais ça plutôt cool de changer du tout au tout. Si tu pars, tu peux soit retrouver un boulot dans ta branche ou te faire muter à l’étranger si ton poste te le permets, sinon changer de voie ! C’est vrai qu’être nomade digital permet d’être libre dans tes déplacements, mais ce n’est pas la seule option. Tu as encore le temps d’y réfléchir, et au pire, tu fais comme moi : tu trouveras un job une fois sur place.

  • Partir sans avoir la certitude d’un boulot me ferais un peu peur je pense, le Wwoofing, oui j’y ais pensé, je vais commencer par la déjà

    Merci de ta réponse ^^ .

    • Tu sais en partant je comptais chercher un poste en marketing une fois sur place, car je ne connaissais que cela et cette idée me rassurait. Je pense que ce type d’expérience peut te permettre d’apprendre à lâcher prise et à découvrir de nouveaux horizons aussi si tu le souhaites. Dans tous les cas, suis tes envies, suis ton cœur et tu seras bien 🙂

  • Oui je sais je suis trop stressée de base …

    Merci ^^

  • J’ai eu l’impression de me lire dans cet article…j’ai aussi fait à peut près les mêmes études, et une fois dans le monde du travail exactement comme je voulais j’ai détesté et j’ai changé ma vie en voyageant et plus d’une fois…Faut absolument qu’on se rencontre ! N’hésites pas à me tenir au courant quand tu viens sur Bordeaux Centre 🙂 Bises 😉

  • J’aurais bien aimé savoir quel était ton nouveau projet:)
    En tout cas tes textes sont très bien écrit/
    Bisous

  • Quelle découverte !
    Je viens de tomber sur ton blog via un message laissé sur celui de fityourdreams à propos d’un article similaire. Wahou, je prends une claque.
    Dès le paragraphe « avant le virage » je me suis mise à pleurer.
    C’est exactement la phase que je traverse actuellement. Des études réussies dans plusieurs domaines parce que je n’ai jamais su ce que je voulais vraiment faire de ma vie. Des jobs où j’ai eu l’impression d’être exploité sans reconnaissance.Un profond mal-être depuis des années, et puis tout s’enchaîne: rupture, dépression, harcèlement au boulot, TS.
    Est-ce que c’est la vie dont je veux? Est-ce que j’ai « envie de saboter mes relations avec mon entourage car JE n’étais pas bien ? Envie de me pourrir la santé physique et mentale ? » Alors je décide de quitter mon taff, de quitter ma ville pour tout recommencer.
    J’en suis là.
    Mais je sais que je ne veux pas de cette vie stressante et que je veux monter mon business et voyager.
    Mais comment ?
    C’est le problème qui se pose actuellement. Je recherche déja un nouveau boulot parce qu’il faut survivre et que je ne veux pas abuser du système (financièrement). Mais finalement je n’en tape du système puisque j’y suis pas heureuse! Alors pourquoi pas prendre cette période de chômage pour réflechir à ce que je veux vraiment faire au lieu de repartir dans ce cycle métro-boulot-dodo ?
    Mais mes peurs me freinent. Je ne sais pas vraiment comment m’y prendre pour changer de vie, pour réussir, pour faire les bons choix (reprendre une formation? partir aux USA et être entrepreneur? Voyager ? Mais il faut pouvoir vivre, le but n’est pas de survivre. C’est pas Kho Lanta les gars!).
    Aurais-tu des conseils à me donner ? Comment as tu opéré tes premiers changements ? Quelle a été la première étape/décision qui t’a lancée dans ta vie actuelle?
    Je veux reprendre ma vie en main mais je suis un peu paumée…

    J’avais un œil ouvert, tu as ouvert l’autre. Merci !

    Aussi, si tu as des livres à me conseiller, j’en serai ravie 🙂

    Clémentine

    • Salut Clémentine !

      Je sais à quel point on peut se sentir larguer dans cette phase que tu vis en ce moment. En te lisant, je lis les peurs, les doutes, les appréhensions de ton mental. Alors ce que je te conseille, c’est de lâcher le mental. Il a un rôle important, certes, mais il est important de lâcher prise maintenant.

      Recentre toi et prends le temps de ressentir ce que tu veux être et faire véritablement, ce qui te fait vibrer. C’est là que tu dois être. Et si tu vas là où tu dois être, tout le reste suivra. L’exercice peut paraître compliqué, mais c’est la meilleure façon d’attirer à toi de bonnes choses.

      Tu as quelques articles sur mon blog qui pourront peut-être t’aider, dans la rubrique Pensée Positive 🙂 Aussi le merveilleux Le Pouvoir du Moment Présent d’Eckhart Tolle !

      Tout part de toi. En ce qui me concerne j’ai juste fait le CHOIX de ne plus travailler pour quelqu’un et de travailler sur le lancement de mon activité en indépendante. C’est une décision que j’ai prise, qui n’est pas facile, mais qui me correspond. Ensuite toutes les autres décisions que j’ai eu à prendre ont résultées de ce choix initial. Ce sont des choix évidents pour mon coeur, même si mon mental n’aime pas trop ça héhé, et je suis bien car alignée avec moi-même.

      Tu as déjà fait un très gros bout du chemin, et c’est génial que tu aies eu cette prise de conscience qui te permet de te libérer ! Je crois fort en toi 😉

  • bonjour fanny et a tous , j’ai lu tout vos commentaires , j’ai l’impression que vous etes tous assez jeunes , nous notre « souci » c’est que l’on a 50 ans .
    Nous ne supportons plus notre vie , plus notre environnement, plus notre travail, plus la mentalité française, plus les gens etc…….plus grand chose en fait , nous revons de nous retrouver nous meme ! en vivant ailleurs , autrement , peut etre en voyageant qui serait l’idéal , mais notre age complique les choses , si on part voyager , on va revenir avec quelques années ou mois de plus et pour trouver du travail ça sera trés compliqué , changer de région , d’endroit ….on a peur de retomber dans le meme schema que maintenant , boulot, ennui , desinteret de tout….et aller ou ? on arrive pas a le savoir , de peur de se tromper , je precise qu’il y a 8 ans nous avons quitter une région magnifique , avec un salaire suisse, pour revenir dans notre région d’origine ( un trou) , sans se rendre compte de l’erreur qu’on faisait et a quel point on était heureux avant , et maintenant on est dans la galére avec des remords qui nous bouffent et impossible de retourner en arriere question age pour le travail et finance pour se loger , alors une peur énorme de se tromper encore , de faire encore un mauvais choix .Avec en plus la pression de la famille : on est fou , on a une maison , on a un travail , on a 50 ans , vous croyez que c’est mieux ailleurs !!! etc….alors pas facile de ne pas douter et trés difficile de prendre des décisions , je voudrais savoir si des personnes de notre age saute le pas , fanny en nouvelle zelande ils cherchent des chauffeurs poids lourd ? mais il faut certainement parler anglais ? je serais ravi d’avoir quelques commentaires et encouragements et si des personnes veulent me parler , se sera avec plaisir

    • Bonjour Agnès,

      Peut-être que des personnes de votre âge ayant vécu une situation similaire pourront te répondre.

      Pour ma part, je pense que ce n’est pas qu’une question d’âge. Car ces problématiques (retrouver un travail, quitter une région…) se sont posées à moi également et je n’avais que 24 ans quand je suis partie. C’est avant tout un choix, et cela veut dire renoncer à quelque chose aussi. A vous de voir à quoi vous êtes prêt à renoncer et ce que vous avez à gagner.

      C’est merveilleux de voyager, mais peut-être est-ce autre chose dont vous avez besoin ? On peut changer son quotidien en bien des façons, pas seulement en partant vivre dans un autre pays, et heureusement 🙂 Trouvez ce qui vous appelle, faites confiance à vos instincts, à vos envies profondes et faites taire tous ces doutes et ces peurs. Il y a une part de rationnel dans ce genre de décision mais l’important c’est qu’elles doivent être guidées par le coeur avant tout 🙂

      Quelques ressources pour vous :
      http://lespetiteschosesdefanny.com/comment-toujours-faire-le-bon-choix
      http://lespetiteschosesdefanny.com/laissez-vous-guider-par-votre-intuition

      Belle continuation !

  • Bonjour à tous,
    J’admire le parcours que tu as suivi, Fanny, et je suis heureux que tu « kiffe » ta nouvelle vie.
    Pour ma part, j’ai 56 ans, et je suis en train de vivre un nouveau changement de vie. J’ai commencé dans la vie comme garçon de restaurant dans un 3 *, puis maître d’hôtel en France, puis en polynésie, à Tahiti, puis j’ai ouvert mon propre restaurant à 23 ans en France, que j’ai « coulé ». Passionné d’hydravion, j’ai créé mon entreprise d’ULM hydravion, trop peu rentable pour nourrir ma famille (ma fille est née entre temps). Alors je suis revenu salarié dans un groupe anglo-saxon où j’ai fini 12 ans plus tard directeur des ventes. Licenciement économique. Animé d’un esprit de partage, j’ai créé 100%Formation, cabinet de conseil, et je me suis laissé débaucher par un client après 4 ans, qui m’a offert la direction d’un Village camping. Ouf !!! J’ai décidé, il y a quelques mois d’arrêter cette vie de stress, et je suis reparti pour vivre ma passion (aider les autres) en créant un cabinet de coaching. Aussi, pour répondre à Agnès : Fonce ! Et fais ce que tu aimes.

  • Je t’envie beaucoup… J’aimerais moi-aussi vivre quelque chose d’aussi incroyable. Malheureusement, comment fait-on lorsque l’on a deux grands rêves contradictoires? Je rêve d’aller vivre en Corée du Sud (oui oui, tout le monde me le dit: « pourquoi la Corée du Sud, t’as pas peur du Nord?! »). Seulement voilà, il y a un petit quelqu’un en France qui ne pourrait pas partir avec moi, et dont je refuse de me séparer… Mon poney! J’ai attendu 12 ans pour l’avoir. Il est le rêve de toute une vie de cavalière, je ne peux pas me résoudre à le vendre pour aller vivre mes rêves d’Asie. Sans compte que ma famille n’aime pas trop l’idée que je parte habiter très loin. Je vois la panique dans les yeux de ma mère chaque fois que j’aborde le sujet :/
    Tant pis, je ferai un échange universitaire avec une université sud-coréenne pendant 6 mois ou un an et je reviendrais auprès de mon ponito <3 Peut-être qu'après un an là-bas je n'aurais plus envie d'y retourner haha!

    En tout cas merci pour l'article, il donne beaucoup d'espoir 🙂

    • Merveilleux projet que de partir voyager / vivre dans un pays qui t’attire 🙂 Ma meilleure amie a vécu 6 mois en Corée du Sud et elle a adoré ! Peut-être que partir juste pendant quelques mois comme tu le dis est la solution si tu veux rester avec ton poney. Suis ton cœur !

  • Quel article inspirant, j’ai toujours dit que la vie devait ce vivre avec passion.
    Et tu en es la preuve vivante que c’est possible. Je te souhaite que du bonheur et beaucoup de réussite.

    J’ai également passé le cap l’année dernière en partant vivre à Shanghai. J’avais ce besoin de découvrir une autre culture, mentalité et surtout de comprendre le mode de consommation qu’a nos voisins et ce n’est pas fameux.
    Mais je découvre beaucoup, j’apprends le mandarin, je voyage dans la Chine et j’aime ça. J’y suis pour encore 1 an et grâce à ce voyage je sais quels sont mes objectifs dans la vie et comment j’aimerai construire mon futur.

    Je t’envoie de gros bisous chinois.
    Et pleins de bonnes choses.

    Cynthia

    • Merci pour ton témoignage Cynthia ! Je te souhaite une belle évolution personnelle (qui m’a l’air bien partie) 🙂 Profite de ton voyage à fond !

  • Bonjour, j’aime beaucoup ton témoignage. Il m’inspire.. Je dois complètement changer de vie. Tout plaquer. Dans mon cas je n’ai pas le choix. Mais de lire des témoignages aussi positifs que le tien fait beaucoup de bien. J’essaie depuis peu d’inspirer aussi avec mon site. Donner pour recevoir en quelque sorte… Je repasserai par ici suivre le développement de ta nouvelle vie !

  • bonjour
    c’est beaucoup de choses que j’ai besoin de laisser derrière moi tout comme toi tu l’as fait 🙂
    c’est dans le relationnelle humain que j’ai besoin de confiance et de retrouver en moi-même que tout est à l’instant parfait en soi…
    Lise

  • Bonjour,

    Merci de ton article, comme beaucoup je ne fais pas le métier révé, j’ai grandi avec une mère qui m’a détruit psychologiquement et un père alcoolique, je suis partit tot de chez eux et repris des etudes d’assistantes juridiques. Certes interessant comme travail mais sous payés, pas valorisée,je ne souhaite pas etre exécutante toute ma vie. Et là arrive le meilleur et le pire, je me marie et j’apprend quelque jours après que je suis enceinte mais la mauvaise nouvelle c’est que mon cabinet est dissous fin d’année et que je suis donc licencie( un des seuls cas ou c’est possible) me retrouver au chomage alors que je suis active c’est dur et surtout quel avenir pour mon futur enfant vais-je arriver a subvenir a ses besoins ? mais j’aimerais me reconvertir mais dur dur je souhaiterais soit dans le domaine sportif mais il faudra attendre après la naissance et passer le concours en etant fragilisé par une grossesse ou l’illustration mais sans etre sur de trouver du travail pour la suite. Je suis perdue et j’essaie de positiver.

    J’admire ton parcours bravo

  • Même si je vois que ton poste date, nous sommes nombreux à se sentir concerne…
    Pour moi, il y a plus d’un an, mon conjoint et moi avons décider de faire le grand saut car même si nous nous étions plu sur Lyon, l’arrivée de notre fille et le tps de trajet de 45min… Le stress, la non reconnaissance de notre investissement au boulot c’était trop.
    depuis lui a commencer une reconversion en charpentier (il était informaticien) et moi j’attend mon 2ème et je prendrai mon congé mat. Puis reconversion a mon tour… déménagement prévu printemps 2017 en Auvergne, pays d’adoption avec des gents si accueillant !
    La transition est longue ms j’ai tellement hâte !

    • C’est génial ! Plein de bonheur à vous 4 🙂
      Heureuse de voir que mon article « parle » encore, même s’il date un peu c’est un sujet qui nous concerne quasiment tous un jour ou l’autre 😉
      A bientôt !

  • C’est un magnifique article en effet et qui ne date pas du tout en terme de contenu ;-). J’ai moi-même fait ma « révolution » de quadra en reprenant des études d’informatique à 45 ans après une carrière d’infirmière (il parait que le cheminement inverse est plus « glamour » mais il faut de tout pour faire un monde…:-)). Malgré « l’âge », les doutes envenimés par les réactions de mon entourage, j’ai trouvé un emploi dans une SSII dont le recruteur m’a avoué rechercher les profils « atypiques » comme le mien, preuve pour lui d’une ouverture d’esprit et d’une capacité d’adaptation pas toujours très répandue dans ce domaine… A ce propos, je conseille la lecture d’un livre qui m’a beaucoup regonflée dans les moments de doute : « En finir avec la crainte de changer » d’Alain Orsot , qui met le doigt sur toutes les « mauvaises » raisons (mais si bien ancrées) qui nous empêchent de nous jeter à l’eau, en nous aidant à y faire face de façon pratique, sans se limiter à donner un « shoot » de stimulation.
    Bref, merci encore pour cet article et ton blog en général, très rafraichissant. Bravo.

  • Ton article me parle énormément en ce moment dans un doute terrible et un mal être oppressant. Des études pour devenir vétérinaire ( concours loupé), une volonté de faire de la recherche en continuant par une licence de biologie et un début de master qui n’offrait pas les débouchés dans lequel je pouvais me projetter. J’entame les études infirmière certes avec appréhension mais je l’espère avec beaucoup plus de sens. Avec l’envie aussi comme toi de voyager durant mes stages en humanitaire ! Ton message m’a fait beaucoup de bien et je suis contente de me sentir moins seule dans cette période délicate 🙂
    A bientôt !

  • ‘on a peur de quitter notre confort inconfortable.’
    cette phrase est incroyable et tellement vraie !
    Je suis dans la même situation que toi a l’époque de ton article (en long voyage après avoir tout quitté). Mon seul probleme, je ne sais pas comment j’envisage ma vie a long terme, donc je ne vis que dans le présent.
    Merci pour ton article, ca fait du bien de voir que d’autres personnes aussi sont dans cette situation.
    Bonne continuation, en tout cas.
    Désolée pour les fautes, j’utilise un clavier un peu différent de celui qu’on a en France !
    Marine

    • Hello Marine,
      Ce n’est pas un problème de vivre le moment présent, c’est plutôt la solution 😉

  • Hello Fanny,

    Nous voilà en juin 2017 et j’aimerais un peu savoir ce que tu deviens… Si tu vis toujours ton rêve d’aventure, si tes projets de fonder ta boite et être ton propre patron a fonctionner ??

    Je te souhaite une belle journée,
    Au plaisir de te lire

    Sandrine

    • Bonjour Sandrine,

      Oui cela a fonctionné mais ne m’a pas correspondu 🙂 Je viens de publier un nouvel article à ce sujet pour donner quelques nouvelles.
      Cela ne remet pas en question ce que j’ai écrit dans cet article il y maintenant plus de 2 ans, mais on évolue tous à chaque instant. La vie !
      Et pour toi, qu’en est-il ? 🙂

      A bientôt

  • Salut Fanny 🙂

    Cet article date un peu mais je viens de le découvrir. Prépa – école de commerce – double diplôme en droit – école d’avocats… voilà où j’en suis. Tu comprends pourquoi ce texte m’a fait « tilt » !

    J’ai fini par prendre cette grande décision il y a quelques semaines que dans un an, quand j’aurai enfin terminé mes stages et eu ce dernier diplôme, j’arrêterai tout ça. Ca ne m’intéresse pas, je ne veux pas évoluer là dedans. J’ai des valeurs, des idéaux, des choses que j’ai envie de transmettre.

    Viens maintenant la question piège… comment créer un travail qui réponde à mes attentes ? Comment faire pour monétiser mon potentiel ?

    Je serais ravie de pouvoir échanger avec toi et de savoir où tu en es, deux ans plus tard 🙂

    Belle journée !

  • Wow, en tout cas bravo pour votre décision de partir à l’aventure! Trop de personnes s’empêche de vivre de telle chose par peur et c’est bien dommage, car une fois qu’on as franchi cette étapes, des miracles se produisent. Le voyage est certainement une des meilleures façons d’enclencher un début de changement dans sa vie…

  • Super article très inspirant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *