Êtes-vous adepte des huiles sèches ? Ces huiles de beauté particulièrement utilisées pour le soin du corps et des cheveux, à la texture fluide, non collante, et aux notes de parfum enivrantes. Je les adopte personnellement souvent à la belle saison et les apprécie beaucoup pour leurs bienfaits cosmétiques… mais seulement si elles sont vraiment naturelles ! Car les huiles sèches sont loin d’être toutes bonnes pour la peau ou les cheveux, ni toutes réellement hydratantes. Ces huiles qui se veulent merveilleuses cachent malheureusement parfois bien leur jeu. Alors, comment différencier les huiles sèches à éviter de celles à privilégier ? Je vous en dis plus de suite.

 

huiles sèches cosmétique beauté

 

Tout d’abord, qu’est-ce que c’est, une huile sèche ?

Une huile sèche est une huile de beauté, souvent multi-usages, pour la peau et les cheveux. Sa particularité est qu’elle est très fluide et non grasse. Elle s’étale facilement et pénètre rapidement. Vous avez certainement déjà croisé la route d’une huile sèche sur les étagères des grandes surfaces, pharmacies, parapharmacies, parfumeries et même magasins bio… C’est un cosmétique qui a vraiment le vent en poupe depuis plusieurs années.

Les huiles sèches sont le résultat d’une formule cosmétique alliant plusieurs ingrédients savamment choisis pour lui conférer ce toucher sec. Et c’est justement en regardant cette liste d’ingrédients d’un peu plus près, à la loupe, que l’on pourra différencier les “bonnes” huiles sèches des moins bonnes. Autrement dit, les huiles sèches véritablement hydratantes et nourrissantes, donc efficaces, de celles à la formulation cosmétique plus trompeuse, moins intéressantes voire nocives pour vous.

On va donc s’intéresser à la liste INCI, vous savez la liste écrit en tout petit sur l’étiquette du cosmétique, qui répertorie tous les ingrédients par ordre croissant (le premier ingrédient de la liste est celui présent en plus grande quantité dans le cosmétique). Vous pourrez repérer les différents ingrédients que contient l’huile, et notamment les différents types de corps gras qui la composent. Parmi lesquels :

 

LES HUILES MINÉRALES, À BANNIR

Les huiles minérales sont issues du pétrole, ce sont les mêmes qui sont utilisées dans l’industrie automobile – sauf qu’elles sont raffinées et traitées afin d’être stables, incolores, inodores et inertes pour qu’on puisse les utiliser en cosmétique bien évidemment. Après traitement on obtient de la paraffine, très courante dans les cosmétiques conventionnels.

Les huiles minérales sont avantageuses pour l’industrie cosmétique car elles coûtent peu cher, elles sont stables dans une formule, inerte pour la peau, et ont un pouvoir occlusif, comme les silicones, qui maintient le taux d’hydratation de la peau (mais qui peut créer des boutons et des points noirs, aussi).

Cependant, elles ne représentent aucun réel intérêt pour la peau ou les cheveux puisque les huiles minérales n’interagissent pas avec ces derniers. Elles sont juste déposées dessus. Vous le verrez rapidement à l’utilisation, il suffit d’arrêter d’en appliquer pour retrouver quasiment aussitôt une peau ou des cheveux secs, car il n’y a pas de réelle action nourrissante. Pourquoi les utiliser alors que des huiles végétales riches en nutriments actifs existent ?

Sans parler de l’impact écologique fortement négatif des huiles minérales et autres dérivés pétrochimiques…

 

👉 Pour les reconnaître dans une liste INCI, les huiles minérales portent des noms comme paraffinum liquidum, petrolatum, cera microcristallina, mineral oil…

 

Exemple d’huile sèche contenant des huiles minérales :

Les huiles sèches : vraiment hydratantes ?

huile sèche monoprix

Les huiles sèches : vraiment hydratantes ?

Huile sèche à l’huile d’argan corps et cheveux de Monoprix

Isopropyl palmitate, paraffinum liquidum, isododecane, C12-15 alkyl benzoate, sesamum indicum seed oil, dimethicone, diisopropyl adipate, rosa canina fruit oil, parfum, tocopheryl acetate, butyrospermum parkii butter, bisabolol, argania spinosa kernel oil, tocopherol, citric acid

Les huiles sèches : vraiment hydratantes ?

 

Déception face à ce produit qui fait la part belle à l’huile d’argan sur son packaging, alors que cet ingrédient n’est en réalité présent qu’en très petite quantité dans la formule (“argania spinosa kernel oil” se retrouve presque en dernier de la liste).

On trouve la fameuse paraffine en deuxième position, c’est dire la quantité qu’il y en a dans cette huile sèche. “Huile sèche à la paraffine” aurait été un nom plus approprié 😉 On constate aussi la présence majoritaire d’autres ingrédients soit polluants, soit inintéressants d’un point de vue cosmétique comme des huiles estérifiées, des corps gras transformés industriellement, des silicones, du parfum…

Je vous conseille d’éviter les huiles sèches, et cosmétiques plus généralement, en contenant.

 

huile cosmétique pétrole

Du pétrole dans mes cosmétiques… Non merci !

 

LES HUILES ESTÉRIFIÉES ou HYDROGÉNÉES, À ÉVITER

La bonne nouvelle, c’est que si vous utilisez déjà des produits plus naturels voire bio, vous tomberez rarement sur des huiles sèches et des cosmétiques contenant des huiles minérales, sauf cas de greenwashing. Par contre, dans les huiles sèches, même en bio, on retrouve très souvent des huiles estérifiées ou hydrogénées. On en parle moins, mais elles sont tout autant à éviter, voyons pourquoi.

 

Une huile estérifiée est une huile végétale cette fois-ci qui a été transformée via une réaction chimique. Plus précisément via la réaction des acides gras de l’huile et des alcools gras ou des polyols qu’on a mis à leur contact, ces derniers pouvant être naturels ou synthétiques. Cette réaction se fait souvent à chaud et avec l’ajout de solvant synthétique (pour l’accélérer et augmenter son rendement, c’est à dire la quantité d’huile estérifiée formée). Une huile estérifiée fait ainsi partie des matières premières trouvées sous la dénomination « ingrédient d’origine naturelle ou végétale ».

Mais suite à cette définition, on comprend bien qu’une huile estérifiée est une toute nouvelle huile qui n’a plus rien à voir avec l’huile végétale d’origine : autant au niveau de sa structure chimique, de sa composition active (qui lui confère son efficacité et les propriétés bénéfiques pour la peau) que de sa « naturalité ». Le chauffage a en effet « grillé » les principes actifs de l’huile végétale. Dépourvue des vertus de l’huile végétale d’origine, de ses acides gras essentiels et vitamines, une huile estérifiée n’apporte ainsi pas grand-chose à la peau ni aux cheveux, pour ne pas dire rien. De plus, l’huile estérifiée obtenue n’est plus totalement naturelle, entre les résidus de solvant et les ingrédients qui sont intervenus dans la réaction.

Là encore, pour les industriels, c’est tout bénef’ car les huiles estérifiées sont peu chères, pratiques car faciles d’utilisation dans les formules cosmétiques, et sensorielles car elles donnent un toucher agréable aux cosmétiques (comme la texture sèche des huiles sèches justement). Elles se conservent aussi mieux. Mais si vous voulez une réelle action hydratante et nourrissante, évitez les huiles sèches qui en contiennent 😉

 

👉 Pour repérer les huiles estérifiées dans une composition, voici sous quels noms elles se cachent : Caprylic / Capric Triglyceride, Coco Caprylate / Caprate, Cocoglycerides, Decyl Oleate, Dicaprylyl Ether, Isopropyl Palmitate, Octyldodecanol, Oleyl Erucate, Oleyl Linoleate…

À noter : certaines sont dérivées de l’huile de palme !

 

Exemple d’huile sèche contenant des huiles estérifiées :

Les huiles sèches : vraiment hydratantes ?

huile sèche prodigieuse nuxe

Les huiles sèches : vraiment hydratantes ?

Huile prodigieuse de Nuxe

Coco-caprylate/caprate, macadamia integrifolia seed oil, dicaprylyl ether, caprylic/capric triglyceride, prunus amygdalus dulcis (sweet almond) oil, corylus avellana (hazel) seed oil, camellia oleifera seed oil, parfum/fragrance, camellia japonica seed oil, tocopherol, argania spinosa kernel oil, borago officinalis seed oil, tocopheryl acetate, helianthus annuus (sunflower) seed oil, rosmarinus officinalis (rosemary) leaf extract, polyglyceryl-3 diisostearate, ascorbic acid, solanum lycopersicum (tomato) fruit extract, benzyl salicylate, linalool, limonene, citronellol, geraniol, benzyl alcohol [N2212/A]

On y trouve de nombreuses huiles végétales vierges, ce qui est top, mais aussi des huiles estérifiées parmi les premiers ingrédients de la liste.

 

En bio également, on trouve des huiles estérifiées :

Les huiles sèches : vraiment hydratantes ?

huile sèche melvita or bio

Les huiles sèches : vraiment hydratantes ?

L’Or Bio Huile Extraordinaire de Melvita

Octyldodecanolcaprylic/capric triglyceridecoco-caprylate/caprate – helianthus annuus (sunflower) seed oil – argania spinosa kernel oil – aleurites moluccana seed oil – plukenetia volubilis seed oil – pentaclethra macrolobaseed oil – mauritia flexuosa fruit oil – tocopherol -parfum/fragrance – benzyl salicylate – linalool – citronellol – limonene – geraniol – eugenol – citral

 

Et les huiles hydrogénées ?

Vous avez peut-être déjà entendu parler des huiles végétales hydrogénées en alimentation, elles sont décriées car mauvaises pour la santé si on en consomme (elles contiennent les fameux gras “trans”). On en trouve notamment dans certaines margarines.

Encore pire que le processus d’estérification, l’hydrogénation d’une huile végétale modifie en profondeur la structure des acides gras de l’huile. Par ce procédé, qui consiste à ajouter des atomes d’hydrogène à l’huile végétale, les industriels améliorent grandement la conservation de l’huile, et modifient sa texture : plus solide ou a contrario plus fluide, si l’on recherche un toucher sec.

En cosmétique, tout comme les huiles estérifiées, les huiles hydrogénées ont tellement été modifiées industriellement qu’elles ne possèdent plus de bienfaits naturels pour le soin de votre peau ou de vos cheveux.

 

👉 On les retrouve notamment sous l’appellation “Hydrogenated…”

Elles peuvent aussi se cacher sous d’autres noms plus difficiles à identifier malheureusement, le mieux restant de vérifier ingrédient par ingrédient… ou de miser sur des huiles végétales vierges, non transformées !

 

Rien de grave à utiliser des huiles sèches contenant des huiles estérifiées ou hydrogénées (si le reste de la compo est clean bien sûr) …

Mais pourquoi vous contenter d’ingrédients “moyens”, quand vous pouvez avoir ce qu’il y a de mieux pour votre peau et vos cheveux ?

 

gouttes huile sèche cosmétique texture

Pourquoi transformer ce que la nature nous offre de mieux pour notre peau et nos cheveux ?

 

LES HUILES VÉGÉTALES VIERGES, À ADOPTER

Aaah nous y voilà !

Après avoir parlé des “mauvais” corps gras présents dans les huiles sèches, ceux à éviter, mettons en lumière ces petites merveilles de la nature qui apportent de réels bienfaits cosmétiques : les huiles végétales vierges. Vous les choisirez bio bien sûr, et de première pression à froid.

Non transformées, 100% naturelles, les huiles végétales sont nettement plus qualitatives car riches en nutriments essentiels. Il n’y a pas meilleur soin pour la peau et les cheveux qu’elles. En effet, les huiles végétales vierges sont bien plus efficaces puisqu’elles contiennent des acides gras complexes de la même nature que le ciment intercellulaire de notre peau, et parce qu’elles redonnent aux cheveux les lipides nécessaires à leur bonne santé. Quand je vous dis qu’il y a tout dans la nature… Après application, peau et cheveux sont véritablement nourris, hydratés et protégés

 

OK mais là vous me dites : des huiles végétales vierges, pour une huile sèche ? C’est gras, une huile végétale telle quelle, non ?

Et bien… pas toutes ! Certaines huiles végétales comme l’huile de ricin vont être très épaisses et visqueuses, d’autres comme l’huile d’avocat assez riches et grasses, mais il existe une multitude d’huile végétales comme l’huile de sésame ou de jojoba qui ont un toucher sec et une pénétration rapide dans la peau ou les cheveux. Ce sont ces dernières que les fabricants d’huiles sèches vont privilégier dans leur formule.

Vous pourrez faire le test : il suffit de masser une huile végétale au toucher sec sur la peau pour constater qu’elle pénètre rapidement, qu’elle satine la peau, sans laisser d’effet gras ou collant. Idem sur vos cheveux : après en avoir appliqué quelques gouttes sur vos longueurs et pointes, vous verrez qu’elles seront disciplinées, plus éclatantes sans être alourdies ou poisseuses comme lors d’un bain d’huile.

Ainsi, je vous recommande de privilégier les huiles sèches ne contenant que des huiles végétales vierges comme corps gras. Vous en verrez les bénéfices ! Vous pouvez aussi faire le choix d’utiliser une seule et même huile végétale pure au toucher sec pour vos soins de beauté, vous n’avez pas forcément besoin d’un mélange d’huiles parfumées 🙂

 

👉 Dans les listes INCI, vous trouverez les huiles végétales vierges, non transformées, sous leur nom latin suivi de “oil”. 

 

Exemple d’huile sèche composée uniquement d’huiles végétales vierges :

Les huiles sèches : vraiment hydratantes ?

huile sèche infusion de lumière di nina

Les huiles sèches : vraiment hydratantes ?

 

Huile sèche Infusion de Lumière de Di Nina

simmondsia chinensis seed oil, prunus armeniaca kernel oil, vitis vinifera seed oil, helichrysum italicum flower extract, parfum, tocopherol, helianthus annuus seed oil

On retrouve ici principalement 3 huiles végétales vierges : l’huile de jojoba, l’huile de noyaux d’abricot et l’huile de pépin de raisin. L’huile de tournesol, en dernier, est utilisée comme conservateur naturel car elle contient de la vitamine E.

 

CET ARTICLE VOUS A ÉTÉ UTILE ?

Épinglez-le sur Pinterest pour l’avoir toujours sous la main 📌👇

huiles sèches composition hydratation nutrition peau cheveux

 

Vous l’aurez compris, rien de mieux que des huiles végétales naturelles non transformées, au toucher sec, pour profiter d’un moment beauté sensoriel et aux véritables bienfaits cosmétiques ! J’espère que cet article vous aura été utile et vous guidera vers le meilleur pour vous, votre corps, et la planète.

J’ai oublié de le préciser dans l’article, mais la différence d’efficacité est énorme entre une huile sèche même bio/naturelle qui contient des huiles estérifiées/hydrogénées et une huile sèche ne contenant que des huiles vierges. Personnellement, je suis rarement satisfaite des premières, qui n’hydratent et ne nourrissent pas vraiment la peau ni les cheveux, et qui parfois même les assèchent. Sans parler des parfums qu’elles contiennent, même naturels, qui peuvent agresser la peau et les cheveux, ou juste ne pas nous plaire (c’est souvent le cas pour moi, j’aime les produits sans odeur ou aux senteurs subtiles et non écœurantes).

___________________________________________________

Utilisez-vous des huiles sèches ? Connaissiez-vous les différents types d’huiles que l’on peut y retrouver ?

Je serais curieuse de vous lire en commentaire ci-dessous.

Et si vous avez la moindre question, n’hésitez pas 💚

 

Naturellement,

Fanny