Le Lexique de la Beauté Green 🌿🍃

Bio, naturel, vegan, écolo, zéro déchet… Quand on cherche des cosmétiques green, respectueux de notre corps et du vivant, on peut vite être perdu.e parmi toutes les dénominations et logos présents sur les packagings. On fait le point avec ce lexique de la beauté green.

 

 

Bio – On appelle bio tout produit de beauté contenant des ingrédients issus de l’agriculture biologique – et donc forcément naturels. Le taux minimum accepté pour obtenir la certification bio varie selon les labels. A noter que certaines marques de cosmétiques sont non certifiées (coût important des labels) mais proposent tout de même des produits en partie ou 100% bio.

 

Biodégradable – Cette mention peut concerner aussi bien le produit en lui-même (dentifrices, gels douche… qui finissent dans les eaux usées) que son packaging. Un produit est dit biodégradable si après usage, il peut être décomposé naturellement par des micro-organismes vivants. La biodégradabilité est un des paramètres les plus importants pour caractériser l’impact environnemental d’un produit.

 

Cruelty free – Un cosmétique est dit cruelty free si ni les matières premières qui le composent ni le produit fini n’ont été testés sur les animaux, conformément à la législation cosmétique européenne depuis 2013. Attention, cela ne veut pas dire que toutes les marques cosmétiques européennes sont aujourd’hui cruelty free – ce serait génial – étant donné qu’il existe d’autres lois européennes (obligeant le test de certains ingrédients) qui prévalent. En outre, une marque cruelty free ne commercialise pas ses produits sur le marché de la Chine, qui oblige encore ces tests. Comme pour la mention bio, une marque peut être non certifiée et pourtant être bel et bien cruelty free. A nous de nous renseigner en l’absence de labels. A noter qu’un cosmétique peut être cruelty free et non vegan.

 

D’origine naturelle – On dit qu’une substance est d’origine naturelle dès lors qu’elle est issue d’une transformation chimique faisant intervenir des ingrédients naturels. Rien de péjoratif, ni de mauvais pour la peau ou pour la santé, mais à ne pas confondre avec « naturel » ! Car un ingrédient d’origine naturelle n’a plus les vertus pures des ingrédients naturels et bruts combinés entre eux. Malheureusement, cette terminologie est très utilisée par des marques de cosmétiques non naturels pour tromper le consommateur.

 

Éco-conçu – L’éco-conception consiste en l’intégration de critères de préservation de l’environnement dans toutes les phases du cycle de vie du cosmétique. Dès la conception jusqu’à la fin de vie du produit, en passant par la production, la distribution et l’usage du produit.

 

Écologique – Bien qu’il n’y ait pas de définition ou norme officielle qui permette de trancher si un produit est écologique ou non, un cosmétique est considéré comme écologique quand sa composition et son packaging respectent l’environnement.

 

Équitable – Les cosmétiques issus du commerce équitable s’ancrent dans une démarche solidaire pour les personnes impliquées dans la production des cosmétiques et pour leur environnement. En garantissant les droits des producteurs, avec une rémunération et des conditions de travail justes et adaptées à leur situation locale, le commerce équitable participe à l’amélioration des règles et des pratiques du commerce international.

 

Éthique – L’éthique étant une notion subjective, là encore il n’existe pas de critères précis et restrictifs permettant de juger un cosmétique comme étant éthique ou non. C’est bien plus vaste que les seules notions vegan, cruelty free, bio, naturel… Un produit de beauté est considéré comme éthique s’il incarne certaines valeurs. Bref, un cosmétique qui a été pensé, conçu puis utilisé en conscience et respect du vivant dans sa globalité.

 

Formulation à froid – Il s’agit d’un procédé de fabrication qui ne fait intervenir aucune étape de chauffage pour préserver les propriétés des ingrédients et offrir une vraie efficacité.

 

INCI – Cet acronyme signifie International Nomenclature of Cosmetic Ingredients ou en français : Nomenclature Internationale des Ingrédients Cosmétiques. Il s’agit tout simplement de la liste des ingrédients d’un cosmétique, vous savez, celle qu’on voit écrit en tout petit au dos du produit et que l’on a bien du mal à déchiffrer. En Europe, il est obligatoire pour toutes marques de faire figurer sur l’emballage du cosmétique la liste complète des ingrédients dans l’ordre décroissant de leur quantité et sous leur dénomination INCI.

 

Local – Un cosmétique est local s’il est fabriqué près de chez vous. Cela n’implique pas forcément que les ingrédients le composant soient eux-mêmes locaux, mais ça peut !

 

MinéralPour du maquillage, ce terme vient désigner le fait que la poudre est composée de minéraux terrestres purs broyés finement, donc 100% naturels (attention toutefois à l’ajout de produits chimiques et de parfums par certaines marques). Une formule plus respectueuse de la peau et au rendu très naturel.

Pour des huiles, le terme minéral désigne des huiles issues de la… pétrochimie. Très utilisées en cosmétique conventionnelle, les huiles minérales sont totalement synthétiques et n’apportent aucun bénéfice à la peau, bien au contraire. Très rares dans les cosmétiques green (question de bons sens), et même interdites par différents labels, ces huiles sont à éviter.

 

Naturel – Un ingrédient cosmétique est naturel dès lors qu’il est issu de la nature (règnes végétal, animal, marin ou minéral). Il est possible qu’un cosmétique et même une marque entière soit 100% naturelle, dès lors qu’elle propose des soins contenant uniquement des ingrédients naturels non transformés. C’est le cas pour les huiles végétales, huiles essentielles, hydrolats, argiles, baumes… Les labels bio exigent un pourcentage minimum d’ingrédients naturels (ou d’origine naturelle, ce qui est différent !).

 

Première pression à froid – Cette dénomination est utilisée pour désigner le moyen mécanique le plus traditionnel pour extraire les huiles végétales utilisées en cosmétique à partir de graines et fruits oléagineux. Ces derniers sont pressés « à froid », c’est-à-dire en réalité à température ambiante. L’huile obtenue est ce premier jus naturel, qui conserve toutes les propriétés cosmétiques et nutritionnelles du végétal. Un gage de qualité.

 

Pur – Un ingrédient cosmétique est pur s’il n’a subi aucune transformation ou dilution.

 

Recyclé/Recyclable – Dans la cosmétique, les termes recyclé et recyclable sont surtout utilisés pour qualifier l’emballage du produit. Ils indiquent d’une part si l’emballage a été conçu à partir de matériaux recyclés, utilisés à nouveau pour une autre production. Et d’autre part, si l’emballage une fois vide pourra être recyclé pour d’autres utilisations futures grâce au tri sélectif ménager puis au travail de revalorisation par les centres de tri.

 

Sans… – Depuis quelques années, c’est la mode des cosmétiques estampillés « sans… ». La faute aux nombreuses polémiques dénonçant certains ingrédients douteux. Sans paraben, sans silicone, sans colorant, sans conservateur, sans phtalate, sans sulfate, sans huile de palme, sans parfum… ce n’est pas ce qui manque sur les étals des rayons beauté ! Cette mention a pour unique but d’informer le consommateur sur ce que ne contient pas le cosmétique en question, tout simplement. Toutefois gardez à l’esprit que cela donnant une meilleure image au produit, les industriels n’hésitent pas à placarder des SANS partout. Cela n’est pas toujours gage de bonne composition pour le produit. Parce que « sans » d’accord, mais « avec » quoi ?

 

Slow – Le mouvement « slow » ne se cantonne pas au monde de la cosmétique prône un ralentissement de notre rythme de vie, un retour aux choses simples pour un quotidien plus sensé. De cette idée est née la Slow Cosmétique qui promeut une cosmétique raisonnée, gage de naturalité, de qualité, d’éthique et d’écologie.

 

Vegan – Est vegan tout cosmétique ne contenant aucun ingrédient d’origine animale (produits de la ruche, lait d’ânesse…) et étant cruelty free, i.e. n’ayant pas fait l’objet de tests sur animaux (ni les matières premières ni le produit fini).

 

Végétal – Un ingrédient ou produit cosmétique est végétal s’il est issu de végétaux, tout simplement. Prudence toutefois, l’indication « végétal » sur un produit cosmétique peut induire le consommateur en erreur, car cela ne veut pas forcément dire que la formule est naturelle, voire biologique ou vegan, ni sans danger pour la santé ou la peau. Les industriels jouent parfois sur cette confusion facile.

 

Vierge – Cette dénomination est utilisée pour désigner la qualité d’une huile végétale. Cela signifie et garantit que l’huile n’a subi aucun traitement chimique ni opération de raffinement, et ne contient pas d’additifs.

 

Vivant – Se dit d’un actif ou produit cosmétique quand il est obtenu à partir de processus d’extraction lents ne faisant pas intervenir de transformation chimique ni de solvants synthétiques, ce qui préserve toutes les propriétés du végétal dont il est extrait.

 

Zéro déchet – Un cosmétique zéro déchet est un cosmétique qui ne génère aucun déchet après utilisation. Pour cela, pas d’emballage – c’est le cas des cosmétiques solides ou en vrac – ou un emballage compostable ou 100% recyclable comme le verre.

 

_____________________________________________

 

Le Lexique de la Beauté Green 🌿🍃 Cliquez pour tweeter

 

Alors si maintenant je vous dis que cette huile végétale est 100% pure et naturelle, vierge, de première pression à froid, sans conservateur ; qu’elle est certifiée bio, cruelty free, vegan et porte la mention Slow Cosmétique ; qu’elle s’inscrit dans une démarche écologique d’une part car biodégradable et zéro déchet avec son flacon entièrement recyclé et recyclable, et éthique d’autre part car elle est extraite par une coopérative de femmes au Maroc dans un échange commercial équitable… Vous avez tout compris ? 🤓🤔😆

 

Naturellement,

Fanny

 

4 Commentaires ont été rédigés pour “Le Lexique de la Beauté Green 🌿🍃

  • C’est parfait ! Merci à vous

  • Merci pour ce petit lexique bien pratique.
    Belle journée

  • Hello,
    merci pour toute ces significations, je pense que les produits que j’utilise de chez La Rosée Cosmétiques se trouverait plutôt dans la case du naturel !! c’est des produits au top
    je te conseille d’ailleurs leurs produits au top du top 🙂

    d’ailleurs je n’ai pas encore fait le tour de ton blog mais as-tu des articles qui conseillent des marques de cosmétiques bio ou naturels ??
    En tout cas merci beaucoup pour cet article,
    hâte de te lire de nouveau !!
    Camill

    • Bonjour Camille,
      Ces produits ne sont absolument pas naturels. Le premier dont j’ai déchiffré la liste d’ingrédients (l’huile de douche) a une très mauvaise composition. On est là en présence de « cleanwashing » car juste au-dessus de la liste INCI la marque se vante d’avoir « tout bon ». Et c’est le cas pour tous leurs produits.

      Pour le reste, en parcourant le blog tu verras très rapidement qu’il existe plein de pages et d’articles mettant en avant de bonnes marques de cosmétiques vraiment sains et écologiques. Notamment le guide shopping bio.

      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *