5 astuces pour booster les vertus des aliments

Passionnée de nutrition et d’alimentation saine depuis des années, j’ai fini par acquérir un grand nombre de connaissances et d’habitudes bénéfiques pour mon organisme. Parmi elles : des astuces pour booster les qualités nutritionnelles des aliments. J’en partage 5 avec vous aujourd’hui 🙂 Bonne lecture et mise en pratique ! ❤

1/ Faire tremper les oléagineux

tremper-oleagineux-nutrition

Les oléagineux, ce sont toutes les noix et graines riches en lipides, desquelles on extrait de l’huile : noix, noisettes, noix de cajou, de Pécan, du Brésil, de macadamia, amandes, graines de tournesol, de courge, de lin, de sésame… Ces aliments sont très intéressants d’un point de vue nutritionnel, notamment pour leur richesse en vitamine E, oméga 3, calcium et magnésium. En consommer régulièrement, en en-cas ou dans vos repas, s’avère donc être déjà très bénéfique pour notre corps.

Saviez-vous que l’on peut décupler leur valeur nutritionnelle en les faisant tout simplement tremper avant de les déguster ?

Faire tremper les oléagineux permet en effet d’améliorer l’assimilation de leurs nutriments par notre corps et leur digestibilité. En outre, le processus de germination s’enclenche lors du trempage, ce qui augmente la teneur en vitamines, en protéines, l’assimilation des minéraux…

Le temps de trempage varie d’un oléagineux à l’autre : 8 à 12 heures pour les amandes et les noisettes, 8 heures pour les graines de sésame et de lin, 6 heures pour les noix de Pécan, 4 heures pour les noix, 3 heures pour les noix de cajou, du Brésil et les graines de courge, et enfin 2 heures pour les noix de macadamia et les graines de tournesol. 

Une fois le temps écoulé, on jette l’eau, on rince bien les oléagineux plusieurs fois, et on se régale 😛

.

2/ Manger les fruits en dehors des repas

manger-fruit-hors-repas

Je parle ici des fruits crus. On pense généralement que les fruits sont plein de bienfaits pour nous et sont idéaux pour finir un repas sur une note légère et sucrée. Or, croquer dans un fruit après ou pendant un repas n’est pas si bénéfique.

Pourquoi ? Et bien parce que les fruits crus se digèrent très rapidement, quelques minutes suffisent ! Ils ne restent pas dans l’estomac et continuent directement leur chemin dans l’intestin grêle, lieu où ils sont digérés. Or les autres aliments que vous aurez mangé avant se digèrent, quant à eux, en premier lieu dans l’estomac et beaucoup plus lentement. Imaginez si vous mangez un fruit cru juste après, celui-ci sera bloqué pendant des heures dans l’estomac le temps que tout le reste soit digéré et passe dans l’intestin grêle. Et c’est là que ça pose problème, car les fruits crus ne sont pas censés rester autant de temps dans l’estomac. Résultat : il va fermenter, c’est-à-dire sécréter du sucre puis de l’alcool.

Pour une digestion optimale et éviter tout risque de cirrhose du foie : manger vos fruits en dehors de repas (seuls bien évidemment). Soit en en-cas, soit 1h avant votre repas (quand votre ventre commence à gargouiller), soit 4h après celui-ci.

.

3/ Encore plus de fer !

assimilation-fer-vitamine-c-agrumes

Pour éviter toute carence en fer (plus courante chez les femmes), il existe une petite astuce très efficace : associer les aliments riches en fer à des aliments riches en vitamine C, notamment les agrumes. En effet, ces derniers favorisent et augmentent l’absorption du fer dans l’organisme.

Un peu de jus de citron fraîchement pressé ou du persil frais dans votre plat de lentilles, une salade de jeunes pousses d’épinard avec des quartiers de mandarine, du pamplemousse ou une sauce citronnée, un smoothie vert avec des épinards et du jus d’orange fraîchement pressé… Il existe plein de combinaisons possibles !

Le fer se retrouve surtout dans les légumineuses comme les lentilles, les pois chiche et haricots secs, ainsi que dans les céréales complètes et certains légumes comme les épinards ou encore les algues.

⚠ Attention en revanche au thé ou au café qui inhibent en partie l’absorption de fer. A boire de préférence en dehors des repas !

.

4/ Faire germer ses graines

graines-germees-nutrition

Les graines germées sont des petits trésors de bienfaits pour notre santé !

Saviez-vous que les taux de vitamines initialement présents dans la graine augmentent de 10, 100 voire 600% au cours de la phase de germination ? Dingue !

Ces graines sont de vraies petites pépites, vivantes, encore pleines de l’énergie de création. En les consommant, on apporte à notre corps une multitude de vitamines, fibres, minéraux, oligo-éléments, protéines, acides aminés, acides gras essentiels, etc… normalement prévus pour le futur développement de la plante. Bonjour vitalité !

Il est très facile et économique de faire germer ses propres graines à la maison, à l’aide d’un germoir. Sinon vous trouverez des graines déjà germées en magasin bio. Parfaites pour agrémenter vos salades, tartines et plats 🙂

.

5/ Manger des aliments lacto-fermentés

lacto-fermente-nutrition

D’une part, parce que c’est délicieux ! D’autre part, parce les aliments lacto-fermentés sont une source de nutriments précieuse pour l’organisme.

Alors vous ne savez peut-être absolument pas de quoi je vous parle, mais rassurez-vous, vous connaissez forcément des aliments lacto-fermentés : la choucroute, le miso, les cornichons, le kéfir… ça vous parle ? 😉 Leur goût un peu aigre est dû à l’action des enzymes qui transforme les glucides d’origine en acide lactique.

Pour faire lacto-fermenter des légumes ou autres aliments, on les mélange tout simplement à du sel dans un bocal que l’on ferme bien, et on laisse agir à bonne température quelques jours voire semaines le temps que la fermentation se fasse.

L’avantage ? Cela permet de conserver les aliments très longtemps, tout en conservant toutes leurs qualités nutritionnelles. La lacto-fermentation améliore les teneurs en vitamines et en enzymes des aliments. Ni cuits, ni vraiment crus, les aliments lacto-fermentés sont des aliments vivants et ont une composition nutritionnelle particulièrement intéressante.

En outre, la lacto-fermentation permet une meilleure assimilation des nutriments par l’organisme et confère d’importantes qualités probiotiques aux aliments lacto-fermentés. Bonne digestion, équilibre de la flore intestinale et système immunitaire boosté au rendez-vous !

Vous pouvez faire lacto-fermenter tout un tas de légumes et aliments (carottes, betteraves, chou, quartiers d’orange…), le processus est très simple. A vous les repas délicieusement sains 😛

.

___________________________________________________

Connaissiez-vous ces astuces ?

En avez-vous d’autres à partager ?

.

Naturellement vôtre,

Fanny

.

20 Commentaires ont été rédigés pour “5 astuces pour booster les vertus des aliments

  • Cc tjrs très intéressant c est super

  • Génial ton article !
    Je trouve les astuces intéressantes, je vais les essayer !

  • On devrait vraiment prendre le réflexe de réaliser des lacto-fermentations maison de manière régulière, moi la première… 🙂

    • Oui c’est sûr ! En hiver je mange très souvent de la choucroute crue avec du jus de citron et de l’huile d’olive, j’adore ça 😉 J’ai envie de faire des carottes et de la betterave râpées lacto-fermentées aussi 🙂

  • Merci beaucoup Fanny pour toutes ces astuces !!! Tes articles sont toujours très enrichissant… 🙂
    Belle semaine à toi !!! 🙂

  • Salut
    Avec mon mari on fait çà depuis 1 an et c’est vrai qu’on se sent bien mieux
    Pour le lacto fermenté nous avons opté pour un jus de magasin bio (1 verre chaque matin)
    Beaucoup plus pratique!
    Y a juste les oléagineux j’avais pas pensé à les faire germer mais je vais tester

    En fait on mange moins et tellement mieux que du bio (sauf la viande) y compris les produits cosmétiques et d’hygiène

    Nous sommes 4 à la maison et contrairement aux idées reçues ça ne coûte pas plus cher

    Merci pour tes articles toujours au top
    A bientôt

    • Merci Flo pour ton témoignage 🙂
      Pour le jus, c’est du kéfir ? du kombucha ?
      J’adore ces boissons, un régal !
      Sinon je confirme, vivre sainement (et bio) ça ne coûte vraiment pas plus cher. J’ai toujours vécu comme cela, même étudiante. Et on vit bien mieux !
      A bientôt 🙂

      • Ma naturopathe m’a conseillé les jus de bruss (ouille l’orthographe ) mais c’est chez La Vie Claire que j’ai trouvé le plus de choix et c’est très bon (pas celui de pommes de terre c’est burk)
        En plus çà permet de baisser l’acidité dans l’estomac donc tout va mieux
        À bientôt

  • Bonjour Fanny
    J’adore tes petites astuces et je m’y référence très souvent.
    Pour la lacto fermentation comment procédes tu stp ?? J’aimerais beaucoup essayer.
    Et nous aussi nous sommes 4 avec un nourrisson et le bio, naturel de proximité ou presque (au moins français) nous a permis de réduire notre consommation et notre budget n’est pas explosé.
    Merci et bonne journée

    • Bonjour Carine,
      Merci beaucoup !
      Alors je ferais peut-être un article complet pour expliquer mais sinon dans l’immédiat tu peux te référer à d’autres sites qui expliquent comment faire des bocaux de légumes ou autres aliments lacto-fermentés. C’est simple mais après il faut attendre quelques semaines avant de pouvoir déguster…

  • Ha ça fait un moment que j’ai envie d’essayer de faire lacto-fermenter des légumes, tu m’as convaincu, j’y vais ! 🙂

  • Voilà longtemps que je n’étais pas passée par ici !

    Je ne connaissais pas le point numéro un, très intéressant j’y penserai à l’avenir !
    Quant au point numéro deux, j’avais déjà entendu dire que des personnes avaient eu une cirrhose du foie sans jamais avoir bu une goutte d’alcool, juste parce qu’ils terminaient chacun de lors repas par un fruit ! C’est fou ! Depuis je les éloigne systématiquement de mes repas !

    Merci pour cet article très intéressant car il est toujours dommage de perdre certains des bienfaits de nos aliments juste parce qu’on les associe mal !

    Bonne soirée 🙂

  • Bonsoir, super votre article ! Faire germer des graines me tente beaucoup !!!
    Blandine

  • Je connais 4 sur 5 des astuces, mais je ne pense pas forcément à les mettre en pratique régulièrement… En matière d’association, quand j’utilise du curcuma dans ma cuisine, j’ajoute également un peu de poivre noir : le poivre aide à révéler les vertus du curcuma 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *