Cosmétiques : que contiennent-ils tous ?

Qu’ils soient naturels ou conventionnels, la plupart des cosmétiques sont tous composés de la même façon. Ce qui diffère : la qualité des ingrédients et l’absence ou la présence de produits nocifs pour nous et pour la planète. Dans cet article, je pose les bases de la cosmétique afin de mieux comprendre ce qu’on s’applique régulièrement sur la peau et les cheveux, et de faire ainsi les bons choix.

Un cosmétique se compose généralement d’eau (un liquide hydrophile), d’huile (un liquide lipophile) et d’un émulsifiant pour mélanger les deux. C’est comme en cuisine ! La cosmétique conventionnelle utilise des ingrédients chimiques, alors que la cosmétique naturelle privilégie des ingrédients d’origine végétale ou minérale non transformés.

Les Petites Choses de Fanny

1. De l’eau

Pourquoi mettre un liquide hydrophile dans un produit ? Parce que l’eau véhicule certains actifs hydrophiles de la formule cosmétique, et qu’elle fluidifie et allège la texture du produit. Cela peut être de l’eau, mais aussi de l’alcool, des jus, ou encore de l’eau florale. Selon la qualité du produit, on aura soit de l’eau du robinet, soit une bonne eau florale.

2. De l’huile

Pourquoi mettre un liquide lipophile dans un produit ? Pour limiter la perte en eau naturelle de la peau, donc pour rendre la formule plus hydratante. Il sert aussi à stabiliser une formule. Cela peut être des huiles minérales dérivées de la pétrochimie, des huiles végétales, des alcools gras ou encore des éléments synthétiques. A savoir : les huiles minérales sont moins chères mais de qualité moindre qu’une huile végétale.

3. Des émulsifiants

Ils servent à bien mélanger la phase aqueuse à la phase huileuse du produit. Il en existe des tonnes, issus de la chimie (verte ou non). La cosmétique conventionnelle utilise des émulsifiants chimiques, soit irritants, soit non écologiques. Dans les produits de beauté naturels, on trouve plutôt des cires végétales ou animales, des dérivés de sucre, de betterave ou de noix de coco.

Les Petites Choses de Fanny

Et ce n’est pas tout ! En effet, bon nombre de cosmétiques contiennent aussi des actifs, des conservateurs et des parfums.

Les actifs

Alors là, attendez-vous à être surpris ! Mis en avant dans toutes les publicités L’Oréole et Cie, les actifs sont présentés comme les stars des produits de beauté, comme LA nouveauté créée uniquement par un laboratoire en exclusivité, qui va révolutionner votre beauté. Premièrement, il n’y a pas de secret ou de recette magique en cosmétique, aucun produit au monde ne fera des miracles, qu’on se le dise. Deuxièmement, les actifs représentent la part la plus limitée de la formule cosmétique, seulement quelques %. C’est le plus gros mensonge de l’industrie cosmétique ! Sauf que les gros laboratoires dépensent des fortunes en Recherche & Développement pour ces actifs qu’ils brevettent ensuite, ainsi ils ont tout intérêt à venter leurs mérites à grand coup de campagnes marketing et de publicité.  De plus, il est difficile de montrer l’efficacité réelle d’un actif, tant les études faites sont peu significatives avec des résultats minimes ou subjectifs.

Les conservateurs

Très polémiques également, les conservateurs font beaucoup parler d’eux. Sont-ils vraiment nocifs ? Difficile à dire, il n’y a pas de vérité établie à ce jour sur le sujet.

On utilise des conservateurs dans les produits qui contiennent de l’eau pour éviter que les bactéries présentes dans l’air ambiant ou sur nos mains s’y multiplient. Ils sont donc nécessaires, que le produit soit conventionnel ou naturel. Destinés à tuer les bactéries, les conservateurs ne sont cependant pas des produits sans danger s’ils sont mal choisis ou mal dosés. Et que ce soit dans la cosmétique conventionnelle ou naturelle, les conservateurs utilisés sont critiquables. Cependant, sachez que les conservateurs utilisés dans les produits conventionnels sont chimiques, donc leur production n’est pas écologique, ce qui peut orienter votre choix.

Dans les produits qui ne contiennent pas de phase aqueuse, il n’y a pas besoin d’avoir des conservateurs car c’est un milieu dans lequel les bactéries ne peuvent pas vivre. Les huiles sont justes traitées pour limiter l’oxydation possible (on leur rajoute de la vitamine E aussi). Pour limiter le contact avec les conservateurs les plus nocifs, tournez-vous vers des cosmétiques sans eau.

Les parfums

Dans les cosmétiques, on utilise enfin une petite quantité d’arômes naturels ou synthétiques. Cela cache l’odeur de la formule, qui est plus agréable pour vous, et aide à la vente du produit. Mais le parfum n’est en aucun cas nécessaire, et est décrié car hautement allergisant.

Les Petites Choses de Fanny

___________________________________________________

Grâce à ces différentes informations, il vous est désormais plus facile de faire un choix dans le large éventail de produits cosmétiques proposés dans le commerce. Le mien est de privilégier les ingrédients les plus naturels possibles pour mon bien-être et celui de la planète, et d’éviter le superflu.

Et vous, faites-vous attention aux ingrédients de vos produits de beauté ?

Êtes-vous plutôt cosmétique conventionnelle ou naturelle ?

Participez à la discussion en commentant cet article ci-dessous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *