Comment voyager pendant un an m’a profondément changée

transformation-interieure-vie.

Bonjour mes beautés ♥

Si vous me suivez depuis un certain temps, surtout sur les réseaux sociaux, vous savez que fin octobre 2014, je suis partie vivre pendant un an avec mon chéri à l’autre bout du monde : en Nouvelle-Zélande. Une expérience intensément riche qui m’a profondément changée et fait évoluer.

J’avais à cœur de partager avec vous les grands changements qui se sont opérés en moi, mes prises de conscience et ma vision de la vie suite à cette incroyable aventure. 

Un mois après mon retour en France, je vous écris. Un article plus personnel et intime que d’habitude, où je me livre davantage. Dans la lignée de Changer de vie : je l’ai fait !, que vous aviez beaucoup apprécié 🙂

Bonne lecture !

Eté 2014 : je postule à une énième offre d’emploi à l’étranger. Après plusieurs candidatures et entretiens, mes efforts restent pourtant vains. Ma vie alors ne me comble pas. Cela fait des mois que je traîne des pieds pour aller travailler. Que je tombe souvent malade. Que je ne me sens pas chez moi. Dans quelques semaines, mon CDD se terminera. Et après ? 

L’appel de l’aventure, du changement se fait de plus en plus ressentir. Besoin d’air, j’étouffe.

Le jour de notre anniversaire, j’offre alors à mon copain un billet d’avion aller-retour pour la destination de son choix. Nous pensons d’abord à des vacances en Sicile. Mais l’idée de repartir vivre à l’étranger, dans un nouveau pays, ne nous lâche pas. On a envie d’ailleurs, encore. L’idée prend forme, j’appelle mes amis, mon frère : « Tu penses que c’est une bonne idée ? ». Et si on faisait une connerie ? Beaucoup de doutes. Tout lâcher maintenant alors que je viens juste de rentrer sur le marché du travail, après tant d’années d’études ? Et ma « carrière » alors ? Mon mental me joue des tours, hyper peureux celui-là. Mais au fond, j’en ai rien à faire de ma carrière, aucune envie de faire comme tout le monde. J’ai juste envie de vibrer, vous savez. De faire quelque chose qui me passionne, de VIVRE quoi. 

.

« Vint un temps où le risque de rester à l’étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d’éclore. » – Anaïs Nin

.

Je ressens alors l’urgence d’agir. Je prends conscience que je suis seule responsable de ma réalité, à travers mes pensées et mes actions. Que le bonheur ne viendra pas de l’extérieur. Il ne viendra pas d’un autre emploi, pas d’une autre entreprise. Il ne viendra pas en essayant de me contorsionner pour rentrer dans le moule social. Le bonheur viendra de l’intérieur, d’ailleurs il est déjà en moi 🙂 J’ai trop attendu, il faut que je prenne mon envol.

La vie m’invite à lâcher prise, à m’écouter. La vie m’invite à plus ressentir, à moins penser. Cette fois, j’ai décidé de l’écouter. J’ai lâché prise. J’ai pris des risques. Je suis sortie de mon confort. Je me suis écoutée. J’ai suivi mon instinct. J’ai créé ma réalité. Et bien, j’ai envie de dire : MERCI LA VIE 😀 C’est vraiment trop bon, merci !

transformation-interieure-changer-vie

Merveilleux moment au Cape Reinga

Un an en Nouvelle-Zélande : un voyage intérieur

Ce que je n’imaginais pas en partant, c’est à quel point et à quelle vitesse j’allais me transformer. Tout s’est fait très vite, je n’ai pas vraiment cherché à comprendre le pourquoi du comment. Pourquoi la Nouvelle-Zélande ? Aucune idée. Mais quand je suis arrivée là-bas, alors j’ai compris. J’ai ressenti une vague de bien-être, de bonheur, de joie … C’est comme quand on rencontre une personne pour la première fois mais qu’on a l’impression de la connaître depuis toujours. Ma Terre de Cœur. Et ces bons sentiments ne m’ont pas quitté de toute l’année. J’étais à ma place.

Déjà que je ne croyais pas au hasard, cette année de voyage n’a fait que renforcer cette idée 😉

Et j’ai réalisé qu’en restant dans le système dans lequel j’étais, en France, je n’aurais pas pu évoluer. Je serais restée bloquée là où j’étais, dans un certain mal-être. J’ai compris alors que j’avais besoin d’un nouvel environnement, d’un cadre favorable pour évoluer. Et quel meilleur cadre que la Nouvelle-Zélande ? La nature est si grandiose, vaste, pure. Les animaux sont partout, proches de nous. Les personnes sont simples, accueillantes, chaleureuses et gentilles. Les lieux sont magiques, ils invitent directement à la méditation et à la réflexion. Et puis, il y a cette fabuleuse énergie, des vibrations très hautes et pures, qui m’ont permis de m’élever aussi au niveau vibratoire.

transformation-interieure-changer-vie3

Du turquoise … absolument partout ♥

Dans un tel cadre, du premier au dernier jour passés là-bas, j’ai pu me reconnecter à moi-même. Me poser les bonnes questions. Tout dans ma vie, absolument tout, a été remis en cause. Alimentation, mode de vie, profession, mode de consommation, système de croyances etc… J’ai vécu cette année comme une parenthèse de réflexion (oui, ça a pas mal cogité là-haut ^.^). Je me suis donnée un an pour tout remettre à plat. J’en reviens transformée, avec de super nouvelles bases pour commencer un nouveau chapitre de ma vie ! 😀

C’est très difficile d’exprimer clairement mon évolution avec des mots. Tout s’est passé en moi, je ne l’ai jamais réellement extériorisé. J’ai décidé de segmenter la suite de cet article en 3 parties, histoire que ce soit un peu structuré 😉

.

transformation-interieure-changer-vie4

Cleopatra Pool

De matérialiste à minimaliste

Cela ne vous étonnera pas si je vous dis qu’en Nouvelle-Zélande, la mode, le make up, le glamour … il vaut mieux oublier ! On n’est pas là pour ça 😉 Que ce soit en wwoofing, en rando, ou au travail, le « superflu » n’était pas le bienvenu. Si, au départ, j’ai eu du mal à m’y faire – je voulais toujours paraître jolie, bien habillée, bien maquillée – je me suis vite prise au jeu ! Certes, le contexte s’y prêtait fortement, mais j’ai petit à petit pris l’habitude de ne plus me maquiller tous les jours. De m’habiller de façon simple & pratique. De ne plus me faire les ongles.

En bref, je suis revenue doucement à l’essentiel. J’ai appris à m’aimer au naturel. Ça fait du bien ! Personne n’était là pour me juger si je n’étais pas assez apprêtée. Si bien qu’à mon retour en France il y a quelques semaines, j’avais l’impression que tout le monde, même au supermarché, était sur son 31 😉

.

En un an, je n’ai quasiment rien acheté. Sauf ce dont j’avais véritablement besoin. J’avais autre chose à faire que du shopping. Enfin, devrais-je dire plutôt que je n’avais plus du tout envie de faire du shopping. Cela ne m’intéressait plus vraiment. J’ai donné tous mes vernis à ongles, jeté quelques affaires trop usées. J’étais partie avec une seule valise, mais j’en avais toujours trop. Quand on voyage, en itinérance, en faisant des activités en extérieur, on n’a vraiment pas besoin de grand chose. J’apprécie toujours autant prendre soin de moi, mais toujours dans la bienveillance envers mon corps et la planète (et mon porte-monnaie 😀 ).  Avec cette nouvelle façon de vivre, j’ai donc doucement changé mes habitudes de consommation. Je suis passée de consumériste – ou matérialiste – à minimaliste.

.

Moins j’avais, mieux je me sentais. J’avais besoin de m’alléger, à tous les niveaux !

.

transformation-interieure-changer-vie5

Douceur de vivre

C’est en changeant ma façon de consommer que j’ai vite pris conscience de la surconsommation présente dans nos sociétés occidentales. Si avant je ne m’étais jamais posée plus de questions que cela, arborant fièrement mes nouvelles fringues, accessoires et produits high-tech à la mode, le fait de partir un an en Nouvelle-Zélande m’a bien fait réfléchir. Désormais, et vous avez pu le lire sur le blog à travers mes articles ces derniers mois, je vais au plus simple. J’ai de moins en moins de produits et d’objets, et je me sens mieux ainsi.

Acheter et accumuler me rend pas (plus ?) heureuse. Acheter intelligemment, par contre, j’adore ! Quand j’ai besoin de quelque chose, j’adore fouiner dans les magasins d’occasion pour dégoter une petite perle pour trois francs six sous (expression complètement dépassée, je sais ^.^). J’adore trouver LE produit écolo, éthique, naturel, et le moins cher possible. Et je n’ai plus envie de participer à cette surconsommation de masse. Parce que si j’ai bien compris une chose, c’est qu’acheter, c’est voter. Alors j’ai décidé, à mon échelle, de soutenir l’économie solidaire et les produits alternatifs respectueux aussi bien de ceux qui les achètent que de l’environnement 😉

transformation-interieure-changer-vie6

Brillez, c’est le seul moyen d’éclairer les autres. #verluisant

Un changement radical d’alimentation

Sur le plan alimentaire, j’ai également ressenti le besoin de m’alléger.

Cela a commencé par un refus total de mon corps envers la viande et le poisson en Décembre 2014. Je n’ai certes jamais aimé la viande hormis la volaille, la viande rouge me dégoûtant au plus haut point depuis toute petite. Mais jusque là je n’avais jamais pensé à ne plus manger aucune viande ni poisson. Je n’avais d’ailleurs jamais vraiment pensé à modifier quoi que ce soit dans mon alimentation (bon, je mangeais déjà assez sainement). La seule chose qui m’importait était que ce soit majoritairement bio. Mais voilà que l’an dernier, en fin d’année, je n’ai plus du tout eu envie de manger ni poisson ni volaille. Cela s’est fait naturellement, un jour mon corps m’a clairement dit stop.

Je n’explique pas vraiment ce changement soudain. Peut-être ma conscience écologique qui a décidé de ne plus seulement savoir, mais d’agir ? Peut-être mes nouvelles vibrations énergétiques qui ont fait que j’avais besoin de m’alléger en mangeant plus végétal ? Qui sait … 😉

En tout cas, me voilà végétarienne ! Et sans aucune frustration. Au contraire, je me sens bien mieux depuis.

transformation-interieure-changer-vie7

Contempler le Monde

Mais ce n’est pas tout !

Au même moment, je découvre les méfaits des produits laitiers et du gluten. Comme je préfère toujours voir par moi-même, c’est parti, fin décembre 2014, je prends la décision d’arrêter de manger ces cochonneries. Les bénéfices sur ma santé sont dingues : je me sens de suite plus légère, plus énergique, je perds même quelques kilos superflus !

En parallèle, je lis beaucoup sur l’éthique animale. Des lectures parfois choquantes, mais nécessaires pour ouvrir les yeux. Je découvre les conditions de vie atroces des animaux, dans les industries de la viande, du poisson, des produits laitiers ou encore des œufs. Je prends conscience des nombreuses contradictions dans notre rapport aux animaux. Je m’informe et prends position.

Encore une fois, je n’ai plus envie de soutenir ces industries. Encore une fois, acheter c’est voter. Ou plutôt, manger c’est voter.

.

« On voyage pour changer non de lieu, mais d’idées. » – Hippolyte Taine

.

Mes nouvelles convictions sont d’autant plus faciles à appliquer dans ma vie que je sais qu’une alimentation végétale, en plus d’être éthique, est nettement plus écologique et meilleure pour la santé. Bien sûr, il n’est pas évident de changer du tout au tout en un claquement de doigt. Je me laisse le temps, sans pression, avec beaucoup de bienveillance envers moi-même. J’ai l’immense chance d’être en Nouvelle-Zélande, pays très en avance sur le végétarisme ainsi que sur les régimes sans gluten ou sans produits laitiers, donc la transition se fait tout en douceur.

Je ne sais pas quand la petite graine a été semée en moi, mais ça a continué de germer tout au long de cette année. J’ai délaissé poisson, volaille, produits laitiers, gluten … et maintenant aussi les œufs. J’ai aujourd’hui une alimentation exclusivement végétale. Qui l’aurait cru ? En tout cas, cela me réussit à merveille !

transformation-interieure-changer-vie8

Freedom!

De nouvelles possibilités

Pendant mon voyage, c’est aussi tout mon système de croyances qui change. Je découvre alors de nouvelles possibilités. De nouvelles façons de vivre. De voyager. De manger. D’éduquer des enfants. De travailler. Etc. Mon champs des possibles devient bien plus vaste. Cela me donne des idées pour l’avenir. Je réalise que je peux créer une vie sur mesure, à ma mesure 🙂 

transforme-ta-vie-7

Car c’est bien cela dont j’ai envie : vivre une vie que j’ai choisi, sans contraintes. Loin de toutes les normes sociales qui ne me conviennent pas.

Une vie heureuse, alliant passion et travail. Une vie simple, proche de la nature et de ce qui est essentiel. Si j’ai des enfants, je veux les voir grandir, passer du temps avec eux et leur inculquer de belles valeurs. Je souhaite explorer le monde, encore et encore. M’ouvrir à d’autres lieux, d’autres cultures, faire de jolies rencontres. Passer du temps avec les êtres qui me sont chers. Et avoir du temps pour moi. Vivre pleinement.

.

Et vous savez quoi ?

Je comprends pendant mon voyage qu’il ne sert à rien d’attendre que ma vie soit parfaite, d’attendre que le bonheur me tombe dessus. Je décide d’être heureuse maintenant. D’apprécier chaque petit bonheur. D’avoir de la gratitude pour tout ce que je vis. De voir le bon dans toute expérience. De voir la beauté partout. Je comprends alors que je peux attendre bien longtemps, mais que ma vie ne me comblera jamais tant que je n’aurais pas modifié mon propre système de pensée. Je choisis de me concentrer sur le moment présent et de faire fi du reste.

transformation-interieure-vie9

« Le seul véritable voyage n’est pas d’aller vers d’autres paysages mais d’avoir d’autres yeux. » – Marcel Proust

Cette année de voyage a été incroyable, j’en ai pris plein les yeux. C’est à couper le souffle ! Un merveilleux voyage, accompagné d’une belle évolution personnelle. Une parenthèse nécessaire, une année hors du temps. J’en reviens transformée. J’ai beaucoup de gratitude aujourd’hui pour tout ce que j’ai vécu et ce que je suis devenue. J’avais envie de le transmettre, car c’est trop beau pour être gardé pour soi ! 

Je me suis découvert un pouvoir immense : celui de se changer soi-même. On ne peut pas changer le monde, mais on peut se changer soi. C’est ce que j’ai fait et, croyez-moi, c’est puissant. D’une part, j’ai influencé positivement bon nombre de personnes de mon entourage. D’autre part, j’ai attiré à moi de belles personnes et de belles opportunités. Et surtout : je vis enfin en harmonie 🙂

___________________________________________________

Et vous, quels ont été vos grands changements et enseignements cette année ?

Avec tout mon Amour,

Fanny

50 Commentaires ont été rédigés pour “Comment voyager pendant un an m’a profondément changée

  • Très joli article!!!! Ca me fait beaucoup réfléchir. Pour faire court, dans 2 ans je risque de me retrouver au chômage et mon ami étant américain et vivant aux Etats Unis, je me dis que si d’ici là nous sommes encore ensemble, ce sera l »occasion de tenter l’aventure et de partir vivre là bas. Mais mon côté terre à terre me freine :/ Comment faire niveau argent? Comment faire alors qu’il sortira tout juste des études? Mais en tout cas ton article me donne envie de plus m’écouter 🙂 Tu vas faire quoi maintenant en France? Envie de repartir?

    • Salut ma belle, c’est ton mental qui essaye de te protéger. Mais si tu ressens l’appel de changer de vie, ce n’est pas par hasard. En général quand tu suis ton intuition, tout se met en place pour que tout se passe bien comme il le faut. Il faut juste faire confiance, c’est tout un travail. Et pour te répondre, maintenant je pense rester en France, j’ai besoin de m’ancrer quelque part 🙂

  • J’ai l’impression que la Nouvelle-Zélande fait beaucoup d’effet! Je me retrouve entièrement dans le voyage que j’y ai vécue et en suis rentrée bien changé aussi. Merci pour ton partage

  • Merci Fanny pour cet article très personnel et vrai. Tu as su mettre des mots sur ce que je ressens avant même d’avoir fait mon propre voyage mais surtout, tu me pousses davantage dans mon envie de partir là-bas. En nouvelle zelande. Cet endroit m’appelle depuis plus d’un an, et l’urgence se fait sentir.

  • Très bel article que tu nous as présentée , c’est vrai que cela fait réfléchir sur notre mode de vie et de consommation.Mon chéri et moi consommons bio et faisons très attention dans notre vie de tous les jours,mais c’est vrai, que tout changer d’un seul coup n’est pas chose facile ,mais si l’on peut essayer de faire juste un effort tous ça serait mieux ☺ En tout cas je t’adore et je te suis tous les jours ! Très bonne fin de journée et continue comme ça

  • J’ai adoré ton article ! Et puis , je voulais te dire merci, j’essaie d’être quelqu’un d’aimant et de positif . Enfin j’essaie de le devenir, et tes articles m’encouragent beaucoup dans cette voix. J’aimerais pouvoir échanger et apprendre avec toi (peut être qu’on aura l’occasion de se rencontrer dimanche au salon de Bordeaux ? )

    • C’est une super initiative de ta part 🙂 J’y serai seulement samedi finalement, si tu y es aussi samedi n’hésite pas à venir me dire bonjour !

  • Superbe article !

  • J’ai adoré ton article plein de sens

  • Il est super ton article ! Ça m’a fait le même effet ici au Mexique, beaucoup de choses ont changé en moi !

  • Merci Fanny pour cette article très intime. Je me retrouve tellement dans ton avancée personnelle à la suite de mon voyage de 6 mois au Sénégal. Merci pour ce partage positif, heureux et encourageant. Au plaisir de te relire.

    • Merci à toi, cela fait plaisir de voir que je ne suis pas la seule à avoir vécu de belles transformations 🙂

  • très beau articles , je rêve moi aussi de partir , j’aimerai comme toi partir un an sur l’ile de Vancouver au canada ! je suis végétalienne moi aussi , j’adore la nature , je suis devenue minimaliste ( je ne m’achète plus de vêtements depuis un an , je n’en ai pas besoin finalement ! ) niveau professionnel je ne sais pas quoi faire et pourtant j’ai 24 ans ! la seule chose que je veux c’est être heureuse et avoir du temps ! je préfère gagner peu mais pouvoir profiter de chaque jour ! pour moi métro boulot dodo c’est une horreur !

    • On est de plus en plus nombreux dans ce cas ! Le système tel qu’il est ne nous convient plus, ne peut pas nous combler. Les choses changent 🙂

  • Je viens de lire ton article qui dégage quelque chose d’ultra apaisant ! Tu expliques que tu avais déjà vécu à l’étranger avant la nouvelle Zélande où étais tu aller sans indiscrétion ?

    • merci ma belle En Norvège 🙂 ❄

      • de rien ♥ et merci à toi pour tes partages qui permettent de s’évader et qui font un grand bien

        • deuxième question il me semble que la nouvelle Zélande fonctionne comme l’Australie à savoir un visa d’un an uniquement. Du coup quelles sont les moyens pour s’installer là bas sur le long terme ou définitivement ? Je te remercie d’avance 🙂

          • oui c’est des working holiday visa (permis vacances travail) d’un an pour Australie ou Nouvelle-Zélande, pour les Français de moins de 30 ans. Sinon pour s’y installer plus longtemps il faut dégoter un visa de travail mais je n’ai jamais été dans cette situation !

  • merci beaucoup Fanny pour ces informations ! Hélas j’ai 30 ans et bientôt 31 ans :/ Faudrait donc que je passe par un contrat de travail..

  • Je l’ai fait quand j’avais 19 ans, meilleure experience EVER 🙂

  • Tu as l’air tellement épanouie, ça donne tellement envie de faire pareil, de partir et profiter de la vie…

    • oh oui ma poulette je vois la vie en rose 🙂 Toi aussi tu as beaucoup de bonheur avec ta petite famille non ?

  • Bonjour Fanny,
    A la lecture de ton article je me retrouve beaucoup. Je vis depuis un an a Queenstown avec mon fiancé, et nous renouvellons nos contrats pour rester un autre ete. Ce pays est magique et commence a creer des changements en moi egalement (envie de naturel, envie de posseder moins de choses materielles, se concentrer sur le Bonheur present…un peu tout ce que tu decris). Ce pays est magnifique et je suis contente de voir que je ne suis pas la seule qui ai ressenti son effet benefique 🙂
    Bonne continuation a toi Fanny.

    • Queenstown <3 Comme tu le dis, le cadre et les bonnes vibes de ce pays nous font prendre conscience de ce qui est essentiel, et ça c’est vraiment super ! Profite de tes derniers mois en Nouvelle-Zélande 🙂

  • Ton témoignage est tellement beau… J’ai l’impression que nous avons exactement la même façon de penser, les mêmes centres d’intérêt.Ton texte je ne l’ai pas lu, je l’ai ressenti, je l’ai vécu. Tu parles avec tellement de sincérité et de conviction que ça donne envie de se lever de sa chaise pour changer de vie.
    Bravo !

  • Quel article !!
    Ca donne vraiment envie de voyager et de voir que ce voyage t’as permis de te « trouver », de te recentrer c’est vraiment le top ! J’ai 28 ans et j’aspire de plus en plus à voyager, a visiter, à voir de nouvelles choses. Il y a tellement de choses a découvrir dans notre monde. Car comme toi je ressens un manque dans cette vie actuelle, et je ne suis pas totalement en phase avec ce « nouveau monde ».Mais Je suis maman (elle a 2.5 ans) et pourtant depuis peu je rêverais de partir à la découverte d’autres pays/ Mais ma nature peureuse et le fait d’être maman maintenant me font oublié cette idée mais je regrette de ne pas y avoir pensé plus tôt. En fait on ( mon conjoint et moi) a jamais pensé a voyager, on a jamais bougé mais depuis qu’on a notre fille oui, du coup on s’octroie un séjour par an depuis qu’elle est née.
    En tout cas bravo pour ton parcours.!!

    • Certains voyagent avec des bébés et des enfants en bas âge, tout est possible 🙂 Même si je suis persuadée que ce mode de vie ne convient pas à tout le monde. De beaux voyages de temps en temps pour les vacances c’est vraiment génial, je pense déjà au prochain que l’on fera. J’avais également beaucoup de peurs avant de partir mais une fois que j’ai lâché prise tout s’est bien passé ! Je peux comprendre qu’en étant parent les contraintes et les peurs sont décuplées.

  • Hello =)

    J’ai l’impression que le destin m’a fait tombé sur ton blog – et sur cet article.
    Tellement inspirant, tellement merveilleux, merci beaucoup pour ton partage d’expérience.
    Il tombe tellement à pic dans ma vie.
    J’ai l’impression que tu es rentrée dans ma tête – autant sur cet article que sur celui où tu expliques que tu as changé de vie et pourquoi.
    J’ai peur de la vie de mes parents – je ne veux pas vivre comme ça, accumuler les heures de travail pour espérer des week-ends et des congés payés…
    Je suis dans une grosse boite depuis plus de deux ans, j’ai enfin déposé ma rupture – j’arrête. Tout comme toi (et un peu plus grâce à tes deux articles), je prends cette vie à pleines mains et je décide de ce que je veux en faire, quelque chose de plus sain, de plus naturel, de plus proche de mes convictions et de mes rêves. Ma vie est ailleurs que dans cet open-space avec ces gens.
    Merci à toi d’avoir contribué à ce petit bout de bonheur qui arrive bientôt. Merci <3

    • Hello Morgane !!!
      YEAAAH félicitations d’avoir osé le bonheur 😀

      Merci à toi pour ton message touchant, je suis très heureuse pour toi et te souhaite le meilleur.
      A bientôt !

  • Salut Fanny, enchantée ^^ J’ai connu ton site par l’intermédiaire de celui de Pin-up Bio et… Juste wouah. 25 ans, diplômée, venant d’avoir le permis, ne sachant pas quoi faire de sa vie, pommée et ne sachant où aller… Ton article me redonne de l’espoir et j’ai des papillons dans le ventre !!! Je m’y retrouve également beaucoup et ça fait un bien fou. Espérons que comme toi, je trouve ma place sur notre magnifique planète.
    On ne se connaît pas mais j’apprécie beaucoup la personne qui « se cache » derrière cet article 🙂 ! MER-CI !

  • Coucou … Tout d’abord je viens d’acheter ton livre sur les huiles , merci , je me réjoui !
    Et là, ce texte … wouhaou !!! L’endroit où je rêve d’aller depuis si longtemps .. mais pas le courage d’y aller seule !!!!
    Je suis pourtant dans une phase de ma vie qu’il faut que je jette !!! très mauvaise , où tout va mal … Plusieurs décès autour de moi m’ont mis KO et un mal être qui dure depuis quelques années …..
    Mais avec la maladie de Crohn ( je suis sans gluten, sans maïs, sans soja et sans produits laitiers ) pour voyager , c’est fini et pourtant, je suis une  » aventurière  » au vrai sens du mot 🙂 mais complètement désespérée … Une impression de prison et que j’attends …. la fin ……. Pardon, je ne veux pas mettre de vilaines idées ici, mais ton récit a mis le doigt dans une plaie béante !
    Merci pour ce rêve que tu m’a offert et continue , c’est génial , tu es un vrai soleil 🙂
    Je t’embrasse 🙂

    • <3 Merci Clo ! Ça me va droit au coeur 🙂 Pour voyager je comprends très bien ta difficulté, mais sache que j’ai très bien survécu en étant végétarienne sans produits laitiers ni gluten en Nouvelle-Zélande et si j’y retournais aujourd’hui alors que je ne mange plus d’œufs et pas beaucoup de soja je me débrouillerais bien aussi. Il y a des pays comme ça où c’est plus simple de manger différemment / sainement / végétal 😉 Je te souhaite que du positif !

  • superbe article 🙂
    je suis d’accord, voyager ca nous change complètement. j’ai presque honte de la personne que j’étais avant de voyager et de voir d’autres facon de penser. J’aurais bien aimé que tu développes d’avantages ce que tu faisais la-bas (à part le woofing, comment tu survivais?).

    bisous

    • Merci 🙂 Cet article avait pour but de souligner les merveilleux changements qui se sont opérés en moi et d’inspirer ceux qui le lisent et le liront. Du coup, les aspects « pratiques » n’y avaient pas leur place. Mais pour te répondre, j’ai travaillé tout simplement. Comme on changeait souvent de ville, j’ai fait plusieurs petits boulots tout au long de l’année. Bises à bientôt 🙂

  • Super article qui donne confiance et contribue à aider à sauter le pas vers un ailleurs pour se retrouver avec soi-même et s’ouvrir pleinement à l’autre ! Aurais-tu un blog/carnet de voyage en ligne que tu aurais tenu tout au long de ton voyage ? Si oui, je serais ravie de le lire pour en savoir plus 🙂

    • Merci Maud 🙂 Non je n’ai pas tenu de blog pendant mon voyage, nous avons fait des photos et vidéos mais elles ne sont pas publiées (et maintenant je regrette un peu 😉 )

  • Bonsoir Fanny,

    Très bel et inspirant article qui vient conforter mon envie de changement de vie également qui je l’espère se concrétisera pour juin 2017:une année sabbatique pour me ressourcer et réfléchir à un projet tout neuf!
    Félicitation car il y a aussi une bonne dose de courage entre y penser et avoir franchi le pas! encore bravo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *