Digital detox : déconnecter pour mieux se reconnecter

« Même l’environnement le plus idyllique ne pourra jamais nous combler profondément – le monde extérieur n’a simplement pas ce pouvoir, seul notre puits intérieur peut nous apporter cette joie pure que l’on désire tant. Cela dit, être entourée d’une telle beauté est certainement très nourricier et stimulant. J’ai toujours mis beaucoup de cœur dans ce que je fais, mais on dirait que de côtoyer cette splendeur naturelle m’inspirer à l’imiter et à me donner encore plus généreusement. »

– Extrait de Matin Magique, de l’inspirante Marie-Pier Charon

digital_detox_deconnexion_reconnexion

Bonjour les Beautés,

Je vous retrouve en ce début de nouvelle semaine complètement ressourcée, pleine d’énergie, et enrichie de la belle expérience que j’ai vécu la semaine dernière.

Pendant 6 jours complets, j’étais « coupée du monde ». Pas de téléphone, pas de connexion Internet, pas de télévision. Je dis « coupée du monde » entre guillemets, car au final c’est tout le contraire qui s’est produit. Je suis partie me la couler douce aux îles Samoa ! Un cadre de rêve qui incite immédiatement à la détente, à la méditation, au retour aux sources. A une reconnexion à notre essence même. Je me suis donc retrouvée déconnectée du monde virtuel, mais reconnectée au monde, à la Nature, et par conséquent à mon être véritable.

Observer la Nature brute et sauvage, changer de rythme, de vibrations, prendre le temps, revenir à l’essentiel, interagir réellement avec les autres, se nourrir et s’enrichir à tous les niveaux… Que c’était bon ! Une vraie digital detox.

digital_detox_deconnexion_reconnexion2

Cela fait longtemps que j’ai envie de m’exprimer sur le sujet de la digital detox. Et de partager cela avec vous 🙂 Ce n’est pas la première fois que j’expérimente cela, et à chaque fois me déconnecter totalement me fait un bien fou !

J’ai notamment une meilleure énergie (question de vibrations encore une fois 😉 ) et un meilleur sommeil. Je suis plus productive, car ma concentration n’est pas mise à mal par une multitude d’écrans, de sons, de notifications (y’a que moi que ça soule ?!). Je reprends goût aux choses simples et concrètes, comme une promenade dans la Nature, une conversation passionnante, dessiner, lire ou encore jouer à des jeux de carte ou de société entre amis. Voilà une partie des bienfaits que je ressens à me déconnecter.

Je suis vraiment reconnaissante de ces moments de véritable déconnexion qui m’aident à méditer, me recentrer sur le moment présent et l’essentiel.

 

Et à renouer avec les autres.

C’est bien l’un des avantages majeurs de la digital detox. On recrée de vrais moments avec les êtres qui nous sont chers ainsi qu’avec des inconnus qui croisent notre route. Parce que dans notre monde ultra-connecté, nous avons une tendance paradoxale à nous isoler. Connectés à une multitude d’appareils et des tas de réseaux sociaux, ça c’est sûr. Mais est-on encore vraiment connectés aux autres, à soi, au monde ? Crée-t-on encore de vrais liens ?

La sur présence des écrans et des médias dans nos vies, et la surconsommation qu’on en fait, crée de mauvaises interférences avec notre énergie et notre vibration, et on finit par vivre dans un brouhaha permanent. Un bruit incessant qui fatigue et nous coupe de notre essence même. Et nous coupe des autres.

 

J’ai envie, pour finir, de vous partager une vidéo très pertinente qui résume assez bien la situation 😉


Can We Auto-Correct Humanity? (French Subtitles) by Spi0n

 

Se détoxifier du digital, voilà l’une des clés pour une vie plus saine.

 

Encore une fois, faites-le test ! Quelques jours seulement de déconnexion totale suffisent pour se rendre compte que :

  1. Nous sommes pour beaucoup de véritables accros aux écrans
  1. Une fois la phase de detox passée (on est accros, je vous dis !), on revient à l’essentiel et c’est juste trop bon !

 

Se déconnecter ne veut pas dire de renoncer à votre télévision, votre smartphone, votre tablette ou votre ordinateur une bonne fois pour toute. Cela veut dire que vous reprenez le contrôle sur la technologie pour qu’elle redevienne un moyen (d’information, de communication, de divertissement …) et non une fin en soi. Cela veut dire que vous ne vous laissez pas envahir, et limitez leur utilisation pour vous concentrer sur votre vie réelle, sur votre être véritable et sur vos relations 🙂

___________________________________________________

Alors, prêtes à vous déconnecter pour mieux vous reconnecter les Beautés ?

 

Naturellement vôtre,

Fanny

8 Commentaires ont été rédigés pour “Digital detox : déconnecter pour mieux se reconnecter

  • Trop bien, ça m’a mis une belle claque. Cela me trottait dans la tête depuis un certain temps alors je me lance et ce soir mon portable restera dans mon sac.
    Jean reprends le pouvoir
    Merci Fanny et belle journée à toi

  • Merci pour cet article! Hier, je me suis dit qu’il était temps que je me déconnecte réellement des réseaux « anti-sociaux », grâce à cette article je prends la décision de m’en éloigner au moins 2 jours. Merci de nous faire partager cette vidéo très réaliste sur le monde un peu trop connecté dans lequel nous vivons. Passe une belle soirée, j’espère que votre retour en France se passe bien!

    • Bravo pour être passée à l’action ! Cela fait vraiment du bien non ? 🙂

      Sinon je ne suis pas encore rentrée en France mais c’est pour très bientôt ! Merci 🙂

  • Coucou !

    Je fais régulièrement des digitales détox, souvent sur un coup de tête, je n’annonce rien sur les réseaux sociaux, du coup j’ai plus de notifications à mon retour car les personnes me relancent. Lol. Je suis contente que tu participes au défi 🙂

  • Bonjour. Je tombe par hasard sur votre blog. L’idée proposée est intéressante et plus que nécessaire. Par contre une digitale-detox aux Îles Samoa… Reconnection avec la nature… le tout en avion avec une belle empreinte carbone laissée au passage et le téléphone sur la photo…Mouahaha sorry mais ça fait pas super crédible 😉

    • Bonjour,
      Est-ce qu’un jour on pourra arrêter de tous se juger et se critiquer les uns les autres ?
      Cela est fatiguant, et stérile. Vous n’avez pas toutes les informations apparemment : j’habitais à côté à l’époque, en Nouvelle-Zélande, et la photo dont vous parlez n’a pas été prise aux Samoas mais à Abel Tasman à une autre période, je l’ai seulement utilisé pour illustrer l’article. Et quand bien même je souhaiterais utiliser mon téléphone pour faire des photos, qu’est-ce que cela vous fait ? Et quand bien même j’aurais envie d’aller aux Samoas depuis la France, où j’habite maintenant, pour des vacances ou un voyage ? Aucun rapport avec la digital détox, le thème de cet article. Si votre but est de pointer du doigt le moindre « faux-pas », et bien vous n’avez pas fini car je suis une écolo imparfaite, parfaitement humaine. Balayez devant votre porte avant de venir cracher votre venin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *